Le Buzz

La révolte des étudiants du CNSAD

La révolte des étudiants du CNSAD

22 février 2013 | PAR Lucie Droga

Les élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) ont envoyé fin janvier une lettre à la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, pour se plaindre de la direction de Daniel Mesguich, en poste depuis octobre 2007.

Directeur du conservatoire de Paris, Daniel Mesguich en est à son deuxième mandat, qui arrive à échéance en novembre 2013 : le ministère devra donc décider de nommer un nouveau directeur ou de reconduire Mr Mesguich.

C’est dans ce contexte particulier que les étudiants du Conservatoire ont envoyé une lettre, publiée dans Le Monde du 20 février, à Aurélie Filippetti, pour lui faire part de leurs inquiétudes, après avoir tenté de dialoguer vainement avec le directeur. Les élèves des trois promotions reprochent à Daniel Mesguich d’avoir « coupé du monde «  l‘ « école d’art dramatique la plus sélective de France » : ne dénigrant ni la « qualité de l’enseignement, ni celle de l’encadrement », les 93 signataires (sur 98) déplorent la méfiance du directeur « vis-à-vis des productions contemporaines françaises » ainsi que la « mésestime » des « richesses du théâtre européen ».

Des inquiétudes qui ne semblent pas être partagées, ni par les enseignants, ni par le directeur qui a répondu, dans une lettre de 20 pages, toujours publiée dans Le Monde du 20 février, datant du 18 février dernier, à ce qu’il considère comme « une faute grave », qui s’apparenterait à une « lettre de délation ». Il condamne « la rhétorique de l’incohérence, de la méconnaissance, voire, de la sottise dont est tissé ce texte » et regrette la trahison de la confiance de ses élèves « qui leur était accordée ». Quelques professeurs, dont Gérard Desarthe, Eloi Recoing ou Robin Renucci ont publié un communiqué le 19 février, dans lequel ils expriment leur « désaccord total avec la démarche entreprise par les élèves », indiquant qu’ils avaient entièrement « confiance » envers l’actuel directeur. D’autres enseignants, comme Nada Strancar n’ont pas signé ce communiqué.

Au ministère, l’affaire est prise au sérieux, et les élèves signataires de la lettre « seront reçus dans les jours qui viennent, et écoutés, ainsi que Daniel Mesguich et les professeurs » selon les dires de Michel Orier, directeur général de l’action artistique, publié dans Le Monde du 20 février.

Visuels : capture d’écran du site academie.fr

Image à la Une : capture d’écran du site spectacles.premiere.fr

 

Super Kate, super égérie de Kérastase
Gagnez 10×2 places pour la soirée d’anniversaire de Jimmy (DJ de NTM) au Régine le jeudi 28 février
Lucie Droga

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *