Le Buzz
La Dame de fer se refait une beauté

La Dame de fer se refait une beauté

14 octobre 2011 | PAR Clement Fraioli

Pour la 3e fois de son histoire, la Tour Eiffel va faire peau neuve. Son 1er étage va en effet être modernisé et réaménagé afin de le rendre plus attractif.

Construite en 1889, à l’occasion de l’Exposition Universelle, la Tour Eiffel est aujourd’hui le monument le plus visité au monde, accueillant près de 7 millions de visiteurs chaque année. Malgré ce succès, la tour attire peu les parisiens (10% chaque année), et, du côté des touristes, la moitié d’entre eux ne s’arrêtent pas au 1er étage; ce dernier étant pourtant le plus vaste de la Tour Eiffel, avec près de 5 000 mètres carré. Pour renforcer l’attraction, la mairie de Paris a présenté mardi un projet de réaménagement, prévoyant une rénovation complète. C’est l’agence d’architecture Moatti-Rivière qui a été choisi pour ce projet, l’architecte Alain Moatti justifiant ainsi ses choix: « on s’est dit que si le 3e étage appartient au ciel, le 1er étage (à 58 m de haut) est une sorte d’urbanité pour voir Paris et la Tour Eiffel au plus près ».

Au programme de cette rénovation donc, la construction d’une salle de spectacle et de réception dans le pavillon Eiffel, le pavillon Ferrié accueillant, lui, des boutiques, un café et un espace musée. Les murs latéraux de ces pavillons seront inclinés, épousant l’inclinaison des piliers de la tour, et peint en brun-rouge, couleur originelle du monument. De plus, un sol de verre sera posé, avec des dalles de 36 mm d’épaisseur et un garde corps, en verre aussi, oblique, de 2,80 m donnant ainsi au visiteur une expérience du vide, en toute sécurité. La rénovation amènera également une touche écolo, avec la production d’eau chaude solaire grâce à 4 panneaux solaires et 4 éoliennes, ne devant dégager « aucune nuisance sonore ni visuelle » selon la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (Sete).

Ce chantier complexe, la tour devant rester ouverte durant les travaux, débutera en février 2012 pour s’achever à l’été 2013. Il coûtera 25 millions d’euros, financés par la Sete elle-même.

Le Centre Pompidou part en tournée
La nuit Orson Welles au Champo
Clement Fraioli

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *