Le Buzz
La culture en lutte pour le Japon

La culture en lutte pour le Japon

22 mars 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les événements japonais suscitent un engouement sans pareil de la part de la sphère culturelle. Des concerts classiques, des ventes de dessins, des rocks-bands…La levée de fonds s’organise.

Pour parler du cas français, les premières réactions artistiques arrivent rapidement après le tremblement de terre de magnitude 9  survenu le 11 mars, frappant la côte nord-est du Japon, déclenchant un tsunami meurtrier qui balaie les rivages de l’archipel. Rapidement,le gouvernement japonais fait état d’un problème dans le circuit de refroidissement de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi.

Le 17 mars la toute neuve  Gaîté Lyrique dédie la soirée « We Don’t Care About Music Anyway.. « , programmée autour de l’avant-garde musicale japonaise, aux victimes du tremblement de terre qui a frappé les nippons le 11 mars dernier. L’ensemble des recettes sera reversé à la Croix Rouge Internationale. Le lendemain, l’Orchestre philharmonique de Radio France, Radio France et la Salle Pleyel se sont unis afin d’organiser  un concert dédié aux victimes du séisme au Japon.  La chef d’orchestre chinoise Xian Zhang et ma  soliste la violoniste japonaise Midori ont toutes  deux offert leur cachet à la cause des victimes du séisme. Radio France, pour sa part, a décidé d’affecter la recette de la soirée à un projet japonais de l’Unicef dont le directeur musical de l’Orchestre, l’Américain d’origine coréenne Myung-Whun Chung, et les musiciens sont les ambassadeurs.

Nombreux sont les chanteurs qui proposent des morceaux dédiés au sinistrés. Le groupe français Indochine a enregistré une chanson, Un ange à ma table mêlant les voix de Nicola Sirkis et de la chanteuse nippone Amwe. Le titre  est vendu uniquement sur le site officiel du groupe de rock depuis ce 21 mars. Les recettes seront entièrement reversées à la Croix rouge japonaise pour les sinistrés du séisme. Outre-Manche, le groupe Feeder au bassiste japonais, Taka Hirose offre toute les recettes de leur nouveau titre « Side by Side »  à la Croix rouge japonaise .

Si les musiciens semblent être les artistes les plus actifs, il ne faut pas laisser de côté l’art plastique. L’illustratrice Karine Le Logeais a créé avec plusieurs confrères une page spéciale tsunami sur le site de Café salé, un collectif de dessinateurs, illustrateurs et scénaristes. Ils proposent  des illustrations réalisées suite au drame qui vit le pays. Les dessins seront mis aux enchères, puis édités dans un livre vendu au profit des sinistrés japonais.

La télévision prend aussi part à cette œuvre, Nagui enregistrera un prime time exceptionnel de N’oubliez pas les paroles au profit d’une association caritative. Matt Pokora, Shym, Hélène Segara, Ari Abytan, Salvatore Adamo et Elisa Tovati ont déjà donné leur accord pour participer à cette spéciale.

La mode commence également à se mobiliser, ROSE FELIX a imaginé une mini-collection de bijoux en faveur des sinistrés japonais. Une collection en rouge et blanc dont les bénéfices des ventes seront reversés à la Croix Rouge japonaise.

Sunside : Concert de Thomas Enhco live report 15/03/11
Le théâtre des Champs Elysées fait son drôle de cinéma
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture