Le Buzz

Jafar Panahi enfin libre

25 mai 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est l’information révélée ce matin par le journal l’Express. Le cinéaste iranien devrait retrouver sa liberté dans les jours à venir.

Son absence a fait grand bruit lors du dernier festival de Cannes où il devait être juré. En guise de protestation, sa chaise est restée vide durant toutes les célébrations.  Emprisonné depuis le 1er Mars simplement pour avoir affirmé son opposition au dictateur iranien Mahmoud Ahmadinejad en soutenant son adversaire Mirhossein Moussavi durant les élections présidentielles. Il a entamé une grève de la faim voila dix jours.

Jafar Panahi a été maintes fois distingué en Europe, à la Mostra de Venise (Lion d’or pourLe Cercle en 2000) à la Berlinale (Ours d’argent en 2006 pour Hors-Jeu).  Egalement à Cannes, où il a obtenu en 1995, le Prix de la Caméra d’or pour Le Ballon blanc puis en 2000 le prix du jury un Certain Regard avec L’Or pourpre.

D’après la BBC, sa libération devrait avoir lieu jeudi.

L’affordable art fair met l’art contemporain à la portée de toutes les bourses (ou presque)
Un Nouvel An Belge à Paris
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *