Tendances

L’Avant-Comptoir, ou comment débuter une soirée en beauté

07 février 2010 | PAR Alienor de Foucaud

Yves Camdeborde invente le bar à hors-d’œuvres,  pour des apéros très… prolongés.

Dans un local grand comme une boîte à sardines jouxtant son mythique bistrot (le Comptoir du Relais), le chef béarnais relève le défi de la tapas à la française. On s’accoude ici avant de s’attabler à côté : les préliminaires en attendant le grand frisson. Pas de siège, pas de table mais une préface aux appétits, une revanche de l’apéro, une gastronomie à la verticale, une gymnastique du passe-plat, des vins buissonniers et des nourritures d’aphorismes et d’euphorie, rappelant que, dans son talent à déguster en pointillé, la France du zinc vaut bien l’Espagne des tapas et l’Italie des antipasti. Avouons là comme un rêve de comptoir.

Alors rien que pour l’intrigue d’un apéro-marathon dans les entrailles d’une splendide bistronomie en modèles réduits, laissez vous tenter par un verre de mauzac de Plageoles pour commencer et une absinthe de Pontarlier avant de rentrer. Entre les deux, une vraie farandole.

Quand certaines toques ont la folie des grandeurs, Yves Camdeborde pratique ici ce qu’on pourrait appeler la sagesse de l’exiguïté. Après les grands plats dans les grands palaces et les grands plats dans les petits bistrots, il réinvente les petits plats sur un coin de comptoir. Grandiose!

3, carrefour de l’Odéon, Paris VIème, 01 44 27 07 97. Hors- d’oeuvres entre 3 et 6 euros. Ouvert tous les jours de midi à 23 heures (vente à emporter jusqu’à minuit)

 

Sylvia, Leonard Michaels
CD : Massive Attack, Heligoland
Alienor de Foucaud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *