Jeux

Time Arena : duel de sabliers [jeu de société]

Time Arena : duel de sabliers [jeu de société]

02 avril 2018 | PAR Mathias Daval

Sorti il y a quelques mois chez BLAM ! Editions, Time Arena est un petit jeu d’affrontement, rapide et nerveux, exploitant les sabliers avec originalité.

Le principe de base est simple et classique. Sur un plateau-échiquier de 64 cases, 2 joueurs (ou 2 équipes) font combattre leurs armées, constituées de 4 personnages choisis en début de partie. Chaque héros possède des caractéristiques propres (attaque, défense, mouvement, parfois un pouvoir spécial) ainsi qu’une couleur. Celle-ci est importante car y est également associé un sablier de couleur identique, et de durée différente. A chaque fois qu’un combattant est mis KO pendant le tour de l’adversaire, il est sorti du plateau et son sablier est retourné. Il est impossible de le remettre en jeu tant que le temps n’est pas écoulé. Ce système est combiné avec l’utilisation d’un chronomètre géré par une application (un seul appareil mobile suffit) sur le modèle du blitz aux échecs : 5 minutes par joueur en tout et pour tout, une partie durant donc 10 minutes au maximum. Cela contribue à créer une tension particulièrement jubilatoire. La partie s’arrête dans deux cas de figures : soit le chronomètre de l’un des joueurs arrive à zéro, auquel cas il a perdu ; soit l’un des joueurs parvient à détruire la base adverse, aussi appelée « Totem », lui permettant de l’emporter.

Peu de jeux ont su exploiter les possibilités ludiques offertes par les sabliers, en les intégrant véritablement à leur mécanique sans se contenter d’un faire un simple timer d’action. On pense à « Witty Chronos » ou, dans une version purement abstraite, au culte « Tamsk » de la série GIPF. Avec son matériel coloré et impeccable, sa facilité d’intégration des règles (jouables en version normale ou expert) et la rapidité des parties, « Time Arena » est un agréable filler pour toute la famille. Attention toutefois, les actions ont tendance à se dérouler tellement vite qu’il est courant de se retrouver à effectuer des mouvements peu optimisés. Si « Time Arena » s’appuie sur le principe d’un jeu de stratégie abstrait, le nombre de lancers de dés nécessaires pour résoudre les combats le rend surtout très opportuniste, avec une forte part de chance. Il y a bien entendu, notamment par la composition de son armée et la bonne connaissance des pouvoirs spéciaux, de quoi grimper la courbe d’apprentissage. Mais on pourra trouver certaines parties plus bordéliques et frustrantes que d’autres, certains points de règles, comme la nécessité d’activer un personnage à chaque tour, étant même souvent zappés dans la précipitation des actions.

Quoiqu’il en soit, « Time Arena » reste un jeu sympathique qui, s’il ne figure pas parmi les indispensables de sa ludothèque, mérite un petit détour pendant l’apéro.

On a aimé
– L’originalité de l’utilisation des sabliers
– L’esthétique du matériel

On n’a pas aimé
– La dimension trop aléatoire des combats, renforcée par la précipitation dans les actions
– Les anneaux d’armée qui ne tiennent pas bien en place

Entre [rating=3] et [rating=4]

« Time Arena », de Fabrice Lamouille, BLAM ! Editions (2017)
Durée : 10 min. 2-4 joueurs, à partir de 10 ans.
Prix indicatif : 27 €
www.time-arena-game.com/

Débordements problématiques pour les étudiants de Paris 1
Ascension dans la musique de Charles Ives avec Bertrand Chamayou au Printemps des Arts
Mathias Daval
Né à Paris en 1977. Journaliste culture & nouveaux médias depuis 2001. Lauréat de la bourse du Centre National du Théâtre en 2014. Musicien, membre du groupe Dazie Mae. Cofondateur du journal I/O Gazette, éditeur pour The Theatre Times, et membre de la Fédération nationale des critiques de la presse, il vit actuellement entre Paris, Barcelone et d’autres dimensions de l’espace-temps plus difficilement accessibles.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *