Jeux
Go dance : le jeu de danse nomade vu par Sega

Go dance : le jeu de danse nomade vu par Sega

06 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

 

 

Il vous est peut-être déjà arrivé, en soirée ou ailleurs, de tester un jeu de danse nouvelle génération. Ces derniers, très funs, nécessitent tout de même un certain investissement : console nex gen, périphériques de reconnaissance de mouvement tels que Kinect, playstation move ou encore wiimote et l’achat du jeu. Bien conscient de cet état de fait, et désirant profiter de l’équipement en tablettes et smartphones toujours plus important de la population, Sega lance un nouveau jeu de danse, sobrement appelé Go Dance.

Go Dance est un jeu à télécharger sur l’app store. Il suffit ensuite de relier la tablette ou le smartphone à un écran de télévision, de lancer l’application et de danser. Nomade, l’écran du portable ou de la tablette, peut suffire.

Graphiquement, c’est plutôt joli, avec des fonds lumineux aux couleurs pop et des avatars sous formes de silhouettes d’ombres impersonnelles pouvant rappeler le hit Just Dance et ses danseurs colorés, mais sans visage. Il est cependant possible de débloquer des accessoires pour customiser son avatar.

Les gestes à effectuer défilent en bas à droite et les commentaires du programme s’affichent en haut à gauche. La playlist est assez récente, festive et variée avec du LMFAO, Nicki Minaj, Flo Rida, Avicii et bien d’autres encore.

Pour capter les gestes du ou des joueurs, car l’on peut jouer à plusieurs, le jeu tire parti de la caméra de la tablette ou du smartphone. Pour des raisons pratiques le jeu détecte principalement les mouvements des bras.

L’on pense un temps qu’il s’agit d’une transposition vaguement améliorée de l’antique mais efficace Eyes Toys dont le jeu Sega supersars était un titre phare. Cependant, bien que la détection des mouvements ne soit pas basée sur des infrarouges ou un gyroscope,le logiciel est basé sur la technologie de motion capture Extreme Reality qui permet de repérer et d’analyser le mouvement des attaches sur le corps sans points de repères réfléchissants et en temps réel.

De même, le partage est au cœur du projet, avec la possibilité de poster sur facebook ou par mail ses scores et de mettre en place des compétitions entres amis où qu’ils se trouvent.

Présenté lors du Toko Crazy Kawaii Paris, le stand n’a que rarement désempli et à même reçu la visite de Madame Inada, la Ministre en charge de la politique « cool Japan », qui a réalisé un score très honorable (voir la vidéo n°2).

Enfin, toutelaculture a réalisé une interview expresse de Karou Tsuchiya le producteur du jeu :

TLC : Pouvez- vous nous dire quand a débuté ce projet et de combien de personnes se composait l’équipe?

Sega : Le projet a débuté il y a un an. L’équipe se compose de 50 personnes en interne et de 50 personnes pour la communication.

TLC : Le logiciel ne fait pas un peu penser à Eyes toys ?

Sega : Dans une certaine mesure pourquoi pas, mais l’utilisation d’Extreme Reality permet de détecter la jointure des membres un peu comme avec Kinect. C’est une réelle avancée.

TLC : Go dance prend-t-il également en compte les jambes des joueurs ?

Sega : Il pourrait. Cependant, le joueur devrait trop s’éloigner de l’écran et ce ne serait vraiment pas pratique.

TLC : A partir de quel seuil estimerez- vous qu’il s’agit d’un succès commercial? Et envisagez-vous de développer d’autres applications de ce type pour plates-formes tablettes et smartphones par exemple avec Sonic?

Sega : Nos ambitions se situent autour d’un million de téléchargements. En dessous, il serait difficile de poursuivre le développement. Des chansons seront disponibles en téléchargement d’ici quelques mois. Il y a effectivement un projet concernant Sonic en développement.

TLC : Nous voici à la dernière question. Celle qui brûle les lèvres de nombreux fans depuis des années? Y aura-t-il un Shenmue 3?

Sega : N’étant pas sur ce projet, je ne saurais vous répondre.

Visuels : ©Sega (captures d’écran+vidéo 1) et Sandra BERNARD (photographies+vidéo 2)

Site officiel : http://www.godance.sega-net.com
Facebook : http://www.facebook.com/godance.official

Informations pratiques :

Titre : GO DANCE, Version : iOS6 minimum, Langues disponibles : Anglais, Japonais (d’autres langues seront disponibles prochainement), Lien : https://itunes.apple.com/app/id662850100, Prix : 1,99€ et 0,99€ par chanson additionnelle, Territoires : USA, Canada, UK, France, Italie, Allemagne, Espagne, Australie, Mexique, Japon, Date de sortie : 12 Septembre 2013, Éditeur : SEGA, Copyright : © SEGA/© SEGA Networks


Mme Inada teste go dance au Tokyo Crazy Kawaii… par SB-Paris

Jour 3, Dinard : Le Géant égoïste remporte le Hitchcock d’or 2013
Jacqueline Christien et Yohann Le Tallec, Leonidas. Histoire et mémoire d’un sacrifice
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *