Actu

Jour 3, Dinard : Le Géant égoïste remporte le Hitchcock d’or 2013

Jour 3, Dinard : Le Géant égoïste remporte le Hitchcock d’or 2013

06 octobre 2013 | PAR Mélanie Taverny

Festival-Dinard-Ban

Le festival a un gagnant qui le mérite amplement et qui était attendu ! C’est devant un public ravi que les deux jeunes héros du film du GEANT EGOÏSTE (The Selfish Giant)  sont venus chercher leur prix sur scène accompagnés de la productrice du film.

La compétition a été rude et le jury a longuement réfléchi pour enfin élire le film de Clio Barnard vainqueur de ce Festival du film Britannique 2013. C’est d’abord sous une foule autour du tapis rouge que le jury, les équipes du film et acteurs ont fait leur entrée sous les flash des photographes de la presse nationale mais surtout locale. L’arrivée des deux héros du film The Selfish Giant et de l’équipe technique du film a été fortement applaudie. Le ton était donné!

Toujours dans une salle  bondée de journalistes, d’élus locaux et d’acteurs, le président du jury, Eric Cantona et les autres membres du jury sont venus sur scène (comme le réalisateur Fred Cavayé, la scénariste Nathalie Carter ou encore l’acteur Michael Smiley). Après un bref discours du président qui a fait suite aux longues discussions sur le gagnant, l’attente fut trop longue, le palmarès qu’on attendait tant est tombé! Les grands gagnants sont venus chercher leur prix accompagnés de la productrice et de son…bébé. Emue et flattée, elle a tenu à amener sa petite fille de quelques mois sur scène pour venir récupérer son prix en l’absence de la réalisatrice Clio Barnard. La marraine Line Renaud a détendu la salle comme à son habitude. Ce n’est donc pas pour rien qu’elle était la marraine du festival. Une photographie d’elle et d’Alfred Hitchcock prise en 1954 à été projetée en arrière fond. Touchée, c’est d’une manière anecdotique qu’elle nous confia avoir été ravie et que ce souvenir était bon. A la fin de son discours, elle a particulièrement félicité le grand gagnant en appelant à applaudir de nouveau et en se levant. Impliquée et attentionnée, «la blonde Hitchcockienne» lui a rendu hommage.

TITUS de Charlie Cattral a remporté le prix du public, remis par le journaliste Laurent Dijan et Rachida Brakni (la femme du président du jury), acclamée par la foule dans la salle. Séduit par une BO et une histoire émouvante, ce film avait toutes les chances de gagner. Le court-métrage à l’honneur, Emilie Noblet a remporté le prix du court-métrage pour «Trucs de gosse». Amanda Sthers a remis le prix du meilleur scénario à Spike Island de Jones. Elle a remis ce prix car elle nous avait confié avoir particulièrement apprécié ce film. Et l’actrice Alice Eve a remis le prix Technicolor pour l’image à The Selfish Giant. Pour finir, il a finalement reçu le prix coup de cœur du jury. Le jury s’est aussi permis une liberté et a décidé de récompenser le film Everyone’s going to die de Jones que le public a  accueilli par une mention spéciale pour les 3 acteurs du jury. L’acteur principal du film, Rob Knighton surpris et ému est venu sur scène. Ce film relate le destin de deux personnes plutôt perdues dans leur vie qui se croisent dans un café. Au long du film, ils s’aident réciproquement à évoluer. Le spectateur prend plaisir à suivre leur destin respectif prendre forme. On sort de la salle avec un sourire en coin même si le titre porte à confusion.

Cette cérémonie s’est clôturée par le film de Roger Michell, Le Week End. Le réalisateur et l’actrice principale du film Lindsay Duncan sont montés sur scène pour nous présenter le film. Loin du cliché du couple étranger qui passe un week- end à Paris, ce film relate l’histoire d’un couple de la soixantaine qui vient passer un week- end à Paris. L’amour qu’ils se portent n’est pas réciproque et s’essouffle. Seulement, à travers des péripéties et des rencontres, ils vont petit à petit raviver la flamme…

Cette belle cérémonie s’est clôturée comme il faut sous les yeux d’un public réjoui, d’un jury sans regrets et de journalistes satisfaits. Le palmarès correspond aux attentes et les favoris de la sélection du festival ont tous eu un prix qu’il soit prévu ou pas. On pourra donc retrouver demain les deux films gagnants (prix du jury et du public) dans les salles à Dinard.

Visuel : (c) Affiche du Festival du Britannique 2013

Super chanteuse et petit pirate de Julie Bonnie
Go dance : le jeu de danse nomade vu par Sega
Mélanie Taverny

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *