Jeux

[Escape game] « Le Code Bar » : énigmes rétrofuturistes

[Escape game] « Le Code Bar » : énigmes rétrofuturistes

02 août 2017 | PAR Mathias Daval

[En collaboration avec Joris Morio]

Rendez-vous dans la galerie Saint-Marc, dans le 2e arrondissement de Paris, pour une Escape ouverte en décembre dernier : « Le Code Bar« , chez Indicium. Prêts à voyager à travers les vortex ?

Préparez-vous à voyager dans le temps ! Chez Indicium, passé la porte s’entrée, vous voilà propulsé en 2138. Une année peu avenante pour l’humanité, car les robots ont eu la riche idée de se révolter et de vouloir tuer tous les humains. Ne vous inquiétez pas pour votre descendance, vous êtes là pour éviter tout cela ! Une fois projeté dans le futur au bien nommé « Code Bar », vous devez trouver un objet mystérieux capable d’anéantir le funeste projet de nos amis à circuits belliqueux.

Foin de futurisme, la déco verse dans le steam punk. Point d’écrans 3D ou de machines sophistiquées en vue, le Code Bar ressemble à un bon vieux rade des familles, tout juste agrémenté de quelques machines (volontairement) hors d’âge. Une ambiance rétro-futuriste bien maîtrisée et pas désagréable. Le tout truffée de références à la pop culture cinématographique, littéraire et ludique, de Blade Runner à Matrix…

Au niveau des énigmes, Indicium se la joue classique et efficace. Un mélange de fouille, de codes à percer et de petites surprises jalonnent les 60 minutes d’escape, avec pas mal de fausses pistes. La difficulté est bien dosée, la coopération nécessaire et les indices justement distribués ; tous les ingrédients d’un honnête escape sont là pour passer un moment plaisant… même en échouant lamentablement à quelques secondes du but, comme ce fut notre cas ! On regrette que l’échec ait été dû à une manipulation finale un peu fastidieuse… Mais allez, on reste beaux joueurs ;)

Notre note : [rating=4]

Indicium, « Le Code Bar »
24 galerie Saint Marc, 75002 Paris
Métro Grands Boulevards ou Bourse
+(33) 01 40 39 02 09
http://indicium-escapegame.fr/

Agenda classique de la semaine du 1 août
Astropolis, quel bilan 2017 ?
Mathias Daval
Journaliste culturel et ludique, membre de la fédération nationale des critiques de la presse française, il est également game designer et éditeur.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *