Jeux

Crack the Egg à Chinatown [Escape Game]

Crack the Egg à Chinatown [Escape Game]

09 novembre 2017 | PAR Mathias Daval

Nouveau venu sur la scène parisienne, « Crack the Egg » vient d’ouvrir sa première salle d’Escape Game près de la Gare de Lyon, intitulée « Chinatown : dans les griffes de la Triade ». Ambiance rétro dans San Francisco à la fin des années 70, ça vous branche ?

Mais d’abord, pourquoi ce nom étrange de « Crack the Egg » ? On n’en dévoilera pas trop, mais sachez qu’il ne faudra pas se contenter de résoudre l’énigme principale, et que l’Escape inclut une sorte de quête secondaire qui reliera toutes les scénarios entre eux (le deuxième est d’ores et déjà programmé d’ici la fin de l’année) : la quête d’un œuf supposément magique convoité par tout le monde, dont la terrifiante mafia chinoise…

Pas de doute, on sent que « Crack the Egg » a été conçu par des passionnés avec un peu de level en geekitude, ayant bien assimilé les différentes techniques proposées dans les Escape Rooms. Leur aventure est un condensé, certes pas follement original, mais très bien ficelé des énigmes et des manipulations habituelles, avec un équilibre satisfaisant entre fouille, réflexion et même une petite de manipulation fort bien venue. Le rythme est très agréable, sans temps mort, avec une tension palpable dans le dernier quart de la progression. Mais le vrai point fort de cette salle est l’adéquation parfaite entre les énigmes et le storytelling. Tout fait sens, et si les décors ne sont pas exceptionnels en soi, ils suffisamment léchés et crédibles pour permettre une véritable immersion dans le scénario proposé, sans avoir l’impression d’un thème artificiellement plaqué sur des mécanismes.

A noter que la salle existe en double, permettant par exemple d’effectuer une compétition entre deux équipes. Elle est prévue jusqu’à 6 joueurs, mais comme d’habitude nous conseillons d’y aller à 3 ou 4, sous peine de vous marcher dessus.

[rating=4]

« Chinatown : dans les griffes de la Triade », par Crack the Egg
46, avenue Daumesnil (M° Gare de Lyon)
https://www.crack-the-egg.com/

« La rivière à l’envers : Tomek », un condensé de rêverie et de poésie au Mélo d’Amélie !
Modi : Stéphane Guillon entre dans la peau de Modigliani au Théâtre de l’Atelier
Mathias Daval
Journaliste culturel et ludique, membre de la fédération nationale des critiques de la presse française, il est également game designer et éditeur.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *