Tendances
Jean Patou : retour aux sources d’une marque de prestige

Jean Patou : retour aux sources d’une marque de prestige

23 avril 2014 | PAR Sandra Bernard

Jean Patou, voila un nom qui fait rêver des générations d’élégantes et d’élégants. Symbole d’excellence, la maison, qui fête cette année ses cent ans, fait un retour aux sources fracassant en réinvestissant ses grands classiques de la parfumerie dans une collection héritage, mais également avec une nouvelle création olfactive : Joy Forever. Mais le retour ne s’arrête pas là…

Sortie depuis à peine quelques mois, la première trilogie de la collection héritage comprend Chaldée, Eau de Patou et Patou pour Homme.

Venue tout droit des années folles, Chaldée a traversé les époques sans jamais perdre son aura ensoleillée. A base de fleurs d’Oranger, Jacinthe, Jasmin, Narcisse et Lilas sur un fond alliant l’Opoponax à la Vanille et à la Fève Tonka, l’envoûtante effluve, synonyme de vacances, déploie toute sa volupté au soleil. CHALDEE Eau de Parfum JEAN PATOU Paris – 100ml 180 €*

Un demi siècle plus tard, c’est Eau de Patou, une fragrance unisexe, qui arrive dans les vestiaires des personnes raffinées. Plus légère, Eau de Patou est composée de Chèvrefeuille, de Lavande, d’Ylang-ylang, des zestes de Citron de Sicile et d’Orange de Guinée qui dévoilent un fond musqué où se retrouve la Fève Tonka. EAU DE PATOU Eau de Toilette JEAN PATOU Paris – 100 ml 180 €*

En 1980, les hommes ont, pour la première fois droit à l’élaboration d’un parfum : Patou pour Homme, où les notes viriles de Patchouli, de Cuir, d’Encens et d’Ambre Gris cohabitent avec de surprenantes et élégantes essences fleuries de Jasmin, Rose, Lavande, Estragon et Feuilles de Violette. PATOU POUR HOMME Eau de Toilette  JEAN PATOU Paris – 100ml 180 €*

DISTRIBUTION France : Parfumeries d’exception et au Printemps

Cependant, c’est avant tout le lancement de Joy Forever qui attire l’attention. Héritier du mythique Joy, parfum emblématique créé par Jean Patou et Henri Alméras en 1929 suite à la crise, comme présent pour ses clientes américaines désargentées. Malgré cette crise historique, les créateurs misent sur une essence réunissant les ingrédients les plus rares et les plus onéreux (10600 fleurs de jasmin de Grasse et 2880 roses de Mai sont nécessaires pour extraire une once de parfum) faisant de Joy le parfum le plus cher du mode.

Si Joy, fleuri et capiteux, est destiné à des femmes ayant une culture olfactive mature, Joy Forever, composé par Thomas Fontaine, reprend ce qui fait l’essence première de Joy tout en y ajoutant des notes de légèreté et de fraîcheur dont les agrumes se détachent particulièrement. Le bouquet fleuri de Roses et de Jasmin de Grasse s’enrichit d’Iris Précieux, de Fleur d’Oranger et de Pêche défendue. Le socle sensuel de la composition est assuré par une alliance de Cèdre, de Santal, d’Ambre et de Muscs Blancs. Ainsi, Joy Forever est destiné aux jeunes femmes actives. JOY FOREVER, Eau de Parfum 30ml 85 €, 50 ml 120 €, 75 ml 150 €. DISTRIBUTION France: Dans les parfumeries et grands magasins agréés. Prix publics conseillés, les revendeurs sont libres de leur politique commerciale.

Autre signe évident de la volonté des dirigeants de la maison Patou de renouer avec son histoire ; la réouverture récente du magasin historique, rue Saint-Florentin. Dans un élégant décor, les clients sont amenés à découvrir ou redécouvrir les célèbres productions de la maison. L’on y trouve également, en guise de décoration, certaines raretés comme des flacons et des coffrets anciens.

D’autres nouveautés sont prévues dans les prochains mois, à surveiller de près…

Informations pratiques :

ESPACE JEAN PATOU 9, rue Saint- Florentin 75008 PARIS. Angle de la place de la Concorde et de la rue de Rivoli – métro et parking : Concorde Horaires : Lundi 14h-19h et du Mardi au Samedi : 11h-14h/15h-19h

Visuels : photographies des flacons © maison Jean Patou. Autres photographies © Sandra BERNARD

Cannes : une Semaine de la Critique 2014 très « à bout de souffle »
[Enquête] L’apparence injectée
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *