Théâtre
Why? La leçon de théâtre de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne aux Bouffes du Nord

Why? La leçon de théâtre de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne aux Bouffes du Nord

28 juin 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A domicile, Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, qui travaillent ensemble depuis plus de 40 ans, s’interrogent : A quoi sert le théâtre ? Why est un cours sur la méthode Brook à voir absolument si vous voulez comprendre l’écriture du maître anglais.

Peter Brook a 94 ans ; il n’est plus, depuis longtemps, le directeur des Bouffes du Nord mais rien n’y fait, toute son âme y est, rempli du plein de son Espace vide, sa théorie fondatrice sur la force de l’imaginaire écrite en 1968. Deux axes marquent sa vie : le merveilleux et l’existentialisme. Toujours, les deux se croisent :  Le Mahabharata (1985), La conférence des oiseaux (1979), L’homme qui (1993) et récemment The Valley of astonishment et The Prisoner.

Le plateau n’est jamais complément vide. Il est, en fonction du sujet, rempli de quelques éléments. Pour Why ?, des portants vides, ceux des costumes de théâtre accompagnent des chaises. Au sol, un tapis ; celui qui signale le temps du foyer. Hayley Carmichael, Kathryn Hunter et Marcello Magni, les éternels compagnons, sont là dans les Bouffes dont la perspective est laissée nue.

Avec le rien vient le tout.

Cette fois, toujours un peu plus au bord du grand vide, Brook convoque Dieu et le rend cynique. Si les hommes ont transformé le repos en ennui alors, faisons-lui ajouter une création au monde : le théâtre. S’ensuit une leçon de jeu dont l’injonction est « Je veux faire des mises en scène sans mise en scène ».

Dans son interrogation perpétuelle entre le vrai et le faux, la pièce cherche à montrer que pour jouer juste, il ne faut pas jouer, il faut chercher l’émotion où elle se trouve, au fond de soi, loin du sujet dont on parle. Le trio excelle dans des exemples à mourir de rire. En une seconde, Marcello Magni, devient un mec bourré qui n’arrive pas à faire entrer sa clé dans sa serrure. En une seconde tout est là : la porte qu’on imagine blindée mais aussi toute la soirée qui a précédé. Why ? vient dire que tout est faux sauf l’émotion. Cela tient de la magie.

Toute cette leçon est là pour questionner le pire de l’absurde. Comment la fiction peut-elle provoquer le pire ? Brook et Estienne convoquent Meyerhold qui fut exécuté à Moscou le 2 février 1940. Ce qui raisonne avec le travail mené par le duo, c’est l’idée qu’avait le metteur en scène russe d’un espace sans rideau, sans fond de scène, libre. Mais cela lui a été fatal. 

Du théâtre, rien que du théâtre, du récit pour dire le monde, le mettre à distance pour mieux l’affronter, Brook n’a jamais cherché que cela et le cherche encore. Avec Why? il assume ne rien comprendre dans une épure et une simplicité chaleureuses.

Aux Bouffes du Nord. Du 19 juin au 13 juil 2019. Du mardi au samedi à 20h30. Matinées les samedis à 15h30

 Visuel : Why? » Hayley Carmichael et Kathryn Hunter © Pascal Gely

Infos pratiques

The Rolling Stones : « Honk » le nouveau best of !
L’agenda du week-end chaleur du 28 juin
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *