Théâtre
« Textes sans attendre »,marathon contemporain à la Colline

« Textes sans attendre »,marathon contemporain à la Colline

17 juin 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le samedi 18 juin, le théâtre de la Colline propose « Textes sans attendre », une journée de lecture : quatre pièces contemporaines lues par Jean-Baptiste Anoumon, Christophe Brault, Claude Duparfait, Antoine Kahan, Pauline Lorillard, Annie Mercier, Stanislas Nordey, Chloé Réjon et Jean-Marie Winling.

À l’issue de deux saisons de lectures et de discussions, le Groupe de réflexion sur les écritures théâtrales contemporaines, composé de metteurs en scène, d’acteurs et de dramaturges* réunis autour de Stéphane Braunschweig depuis octobre 2009, propose de découvrir quatre pièces contemporaines parmi celles qui ont suscité à la fois enthousiasme et polémique au fil des rencontres régulières du groupe. Ces lectures, dirigées et interprétées par certains des membres du groupe de réflexion, accompagnés d’autres interprètes, seront suivies d’échanges avec le public.

à 15H30- La Centrale de Virginie Barreteau (France) , lecture dirigée par Marie-Christine Soma , avec Antoine Kahan, Pauline Lorillard, Annie Mercier, Chloé Réjon, Jean-Marie Winling.

“Une ville sans nom quelque part dans la grisaille. Une centrale désaffectée. Rien ne fonctionne plus dans cette ville. Ni les centrales, ni l’électricité, ni les rapports humains. Tout semble coupé. Même la parole. Il faudrait qu’un feu prenne pour changer tout ça. Un brasier. Un grand incendie…”
(Marion Aubert, Avant-propos à la pièce, Quartett, 2009.)

17h30-Nzularchia de Mimmo Borrelli (Italie), lecture dirigée par Angela De Lorenzis, avec Claude Duparfait, Stanislas Nordey, Jean-Marie Winling
Gaetano, trente ans, fils du boss Spennacore (Plum’queues de poulets) vit dans une maison en ruine, qui abrite le bunker où se cache son père, assassin recherché par la police et par des clans rivaux de la camorra. Une nuit de tempête, Gaetano fait irruption dans la maison, accompagné de Piccerì (P’tit gars), qui n’est autre que le frère jamais né de Gaetano, l’alter ego qu’il s’est créé…

20h- Le Test de Lukas Bärfuss (Suisse), lecture dirigée par Claude Duparfait avec Christophe Brault, Claude Duparfait, Annie Mercier, Chloé Réjon, Jean-Marie Winling.
Frantzeck insinue le doute dans l’esprit de Pierre à propos de sa paternité. Il recourt à un test et apprend qu’il n’est pas le père biologique de son enfant. Le résultat est dévastateur. Pierre se heurte à son propre père, Simon, politicien qui, en pleine période électorale, lui reproche de mettre en danger la stabilité familiale…

22h-Félicité de Olivier Choinière , lecture dirigée par Stanislas Nordey avec Jean-Baptiste Anoumon, Christophe Brault, Annie Mercier,
Chloé Réjon.
“Félicité met en scène des gens qui ne vivent pas leur vie. D’un côté, il y a des employés d’un magasin Wal-Mart fascinés par Céline Dion. De l’autre, une jeune femme alitée, qui a littéralement servi d’esclave sexuelle aux mâles de sa famille et qui se réfugie dans son imagination obnubilée par le royaume merveilleux de Céline…” Olivier Choinière

Jérusalem Plomb durci, la révélation du festival Impatience
1 € de réduction pour l’achat de deux magazines, tous à vos kiosques !
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *