Théâtre

Robin Renucci séducteur malgré lui

20 décembre 2009 | PAR Christophe Candoni

C’est plutôt inattendu : le boulevard ouvre ses portes à Marianne Basler et Robin Renucci qui se produisent en ce moment sur les planches du Théâtre de la Michodière dans un texte de Sacha Guitry. Ils partagent l’affiche de Désiré, pièce adaptée au cinéma en 1937, qui nous semble un peu datée mais où les deux acteurs sont convaincants.

Certaines pièces de Guitry, comme Le Mari, la Femme et l’Amant, Le Nouveau Testament, ou encore, Faisons un rêve, sont des chefs-d’œuvre d’humour corrosif, dans lesquelles les « bons mots » à la fois misogynes et tendres de l’auteur font mouche à chaque fois. On ne peut en dire autant de Désiré car la pièce repose sur une intrigue naïve qui fait sourire plus que rire. Désiré est le prénom que porte le majordome qui entre au service de « Madame », actrice et maîtresse du ministre des postes. A l’occasion de vacances dans le Sud, notre maître d’hôtel ne peut cacher ses sentiments et les deux personnages se voient chamboulés par un désir réciproque et inavouable qui se révèle dans leurs songes érotiques.

affiche-desire

La mise en scène de Serge Lipszyc est plutôt conventionnelle, tout comme le décor de Charlie Mangel : un très joli salon cossu avec vue sur la mer. Ce cadre confortable et propret n’offre pas aux acteurs la liberté d’inventer ou de réinventer les situations. D’ailleurs, on pouvait davantage accentuer la satire que fait l’auteur de la bourgeoisie grossière et décadente. Cependant, tout y est efficace et promet aux amateurs du genre une soirée fort sympathique, distrayante mais sans surprise.

Les seconds rôles sont bons, chacun dans son emploi notamment Nathalie Krebs qui joue une invitée sourde et alcoolique et qui pétille dans la scène du dîner. Marianne Basler et Robin Renucci sont deux grands comédiens de théâtre, toujours alertes et sincères Ils dominent aisément la distribution et forment un couple drôle, joyeux, élégant, A la fin, le départ de Désiré clôt ce rendez-vous manqué. La scène est touchante et plus profonde.

Désiré, au Théâtre de la Michodière, 4 bis rue de la Michodière, Paris 2 arr, (métro quatre septembre), 01 47 42 95 22.

Weezer : une chanson de Noël en téléchargement
Brittany Murphy meurt à 32 ans
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *