Théâtre

Qui va garder les enfants ? au théâtre de Belleville : les femmes, le monde politique et la domination masculine

Qui va garder les enfants ? au théâtre de Belleville : les femmes, le monde politique et la domination masculine

01 mars 2019 | PAR Christophe Dard

Tendre et drôle, le spectacle, conçu, écrit et interprété par Nicolas Bonneau, propose des extraits d’entretiens de femmes entrées en politique et la réflexion d’un homme soucieux de leur émancipation mais toujours prisonnier de ses préjugés de mâle.

 

 

Les femmes et la politique a tout de la belle idylle passionnée et pourtant la rencontre a toujours été froide et distante. Les exemples réussis de cette relation dans laquelle le politique ignore et méprise le plus souvent la gent féminine sont très rares. Angela Merkel est chancelière d’Allemagne depuis 2005, Theresa May est locataire du 10 Downing Street depuis 2016, marchant sur les pas de Margaret Thatcher qui l’a été pendant 11 ans, et certaines femmes ont pu accéder à la présidence de certains pays. Mais à l’instar de la France, le constat est souvent amer. Dans l’Hexagone, deux femmes ont accédé au second tour d’une élection présidentielle mais le poste de Premier ministre n’a été occupé par une femme qu’une seule fois– Edith Cresson en 1991- et cela n’a duré que 11 mois. Et bien que des progrès ont été effectués au sein des institutions puisque les femmes représentent actuellement 39% du total des députés, elles ne sont que 29% à être sénatrices et le chiffre tombe à 16% pour les maires. Ces dernières années, des attitudes machistes ont eu lieu à l’Assemblée nationale et lors de la primaire socialiste pour la présidentielle de 2007, l’un des postulants, Laurent Fabius, s’était demandé qui allait garder les enfants lorsque Ségolène Royal s’est portée candidate.

 

 

Conteur, auteur et comédien, directeur artistique de la compagnie La Volige basée dans les Deux-Sèvres, Nicolas Bonneau s’est déjà penché sur de nombreux sujets de société, Mai 68, le monde du travail et la lutte contre le racisme (dans Ali G, le combat du siècle, nommé aux Molières en 2015). Pour évoquer cette injustice de la place des femmes en politique, il a travaillé avec la musicienne et chanteuse Fanny Chériaux et ils ont conçu une mise en scène originale et décapante.
En tailleur, un foulard autour du cou ou en train d’essayer une paire de chaussures à talons, Nicolas Bonneau devient ces femmes politiques qu’il a rencontré et interviewé pendant plus de deux ans. De droite ou de gauche, élues locales ou nationales, elles ont toutes subies les difficultés pour se faire une place dans un milieu masculin et le spectacle en propose des extraits avec certaines d’entre elles. La maire d’une commune du Limousin a beaucoup de travail mais lors des assemblées elle n’a pas le droit à la parole, considérée par ses collègues masculins comme une femme et non comme une élue. Ségolène Royal se souvient des prétendants à la primaire socialiste de 2007 venus lui demander de renoncer à se lancer dans la course. Dans Qui va garder les enfants ?, au théâtre de Belleville jusqu’au 31 mars 2019, on constate que certains entretiens ont été parfois compliqués pour Nicolas Bonneau. Yvette Roudy, ancienne ministre des Droits de la femme de 1981 à 1985, n’hésite pas à remettre à sa place notre capteur d’anecdotes. 

 

 

Ces fragments de portraits émouvants et caustiques sont entrecoupés du monologue d’un homme déterminé à chasser les mauvais instincts de celui qui s’estime supérieur à la femme. Il avoue avoir plaqué sa copine d’université, militante dans un syndicat étudiant, car elle faisait de l’ombre à son statut de dominant. Mais désormais, il est admiratif de cette ancienne amie devenue députée et il n’hésite pas à s’emporter contre une remarque misogyne vomie lors d’un dîner.

 

 

A la fois intervieweur, acteur, chanteur, homme et femme, Nicolas Bonneau prend du recul et avec bienveillance, humour et sincérité, montre toute la complexité d’un être conscient de la nécessité de défendre les femmes et de leur permettre d’accéder à autant de responsabilités que les hommes tout en étant rattrapé aussi par ses propres limites. Sans militantisme mais avec une énergie débordante, Nicolas Bonneau ne donne pas de leçon à la République mais lui murmure qu’en tant que femme elle pourrait faire beaucoup d’efforts pour une vraie égalité entre les sexes, surtout sous les lambris dorés mais encore compassés du pouvoir.

Christophe Dard

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Qui va garder les enfants ?
Jusqu’au 31 mars 2019
Du mardi au samedi à 19h15 et le dimanche à 15h
Théâtre de Belleville
94, rue du faubourg du Temple 75011 Paris
theatredebelleville.com
01 48 06 72 34

En tournée :
Au théâtre de Bayeux (14) le 7 avril 2019
Au Liburnia à Libourne (33) le 11 avril 2019
Au 3T à Chatellerault (86) le 9 mai 2019

 

A noter: en parallèle à Qui va garder les enfants ?, Nicolas Bonneau propose également le spectacle Une vie politique, une conversation avec Noël Mamère, ancien député de Gironde, ex-maire de Bègles pendant 28 ans et candidat à la présidentielle de 2002.
Il sera le 10 mai 2019 au théâtre d’Auxerre et le 8 juin 2019 à la Canopée de Ruffec.

Lyon : Choo Choo que la fête commence !
« Aimez-vous Brahms ? » L’Orchestre Régional Avignon Provence permet l’incroyable rencontre entre Nicolas Dautricourt et David Niemann
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture.Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *