Théâtre
Projet scénographique inter-écoles à La Colline : un pont entre création et pédagogie

Projet scénographique inter-écoles à La Colline : un pont entre création et pédagogie

07 novembre 2011 | PAR Liane Masson

Chaque année, le Théâtre National de La Colline organise un projet scénographique autour d’un spectacle de la saison avec des étudiants issus de différentes formations parisiennes. Après un travail autour de L’Hôtel du Libre-Echange en 2008 (mise en scène d’Alain Françon), et autour de Bulbus l’année dernière (mise en scène de Daniel Janneteau), c’est le prochain spectacle du metteur en scène et directeur de La Colline Stéphane Braunschweig qui inspirera les scénographes en herbe.

Cette année, le projet rassemble des étudiants de l’Ecole Supérieure des Arts et Techniques, de l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré, de l’École nationale d’Architecture Paris La Villette et de l’École nationale d’Architecture Paris Val de Seine autour de Tage unter (Jours souterrains), un texte d’Arne Lygre qui sera mis en scène par Stéphane Braunschweig du 8 au 12 février 2012.

En guise de préambule, les élèves ont pu rencontrer le metteur en scène et son collaborateur à la scénographie Alexandre de Dardel, avant d’assister à la mise en place du décor de Je Disparais sur le grand plateau de la Colline (texte de la même auteur déjà mis en scène par Stéphane Braunschweig, à découvrir en ce moment à La Colline et jusqu’au 9 décembre). Encadrés par leurs professeurs, l’équipe artistique du spectacle et les techniciens du théâtre, les étudiants travaillent désormais à une proposition de scénographie, qu’ils présenteront devant un jury de professionnels. Ils donneront leur propre interprétation des espaces ambigus et complexes dans lesquels évoluent les personnages de cette pièce claustrophobique. Les maquettes sélectionnées seront exposées dans le hall du théâtre à partir du 23 janvier 2012.

Une initiative pédagogique louable qui a le mérite de donner à voir le travail de jeunes scénographes en devenir et de favoriser les échanges entre étudiants en scénographie issus de cursus de formation et de niveaux différents.

Gagnez 3×2 places pour Vendredi 25 nov @ Showcase : JUNIOR BOYS CURATE
Rencontre avec la famille Wyeths à la Mona Bismarck Foundation
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture