Théâtre
L’Épouvantaille de Stella Serfaty

L’Épouvantaille de Stella Serfaty

25 novembre 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Stella Serfaty, après son dernier spectacle autour de la doctrine de l’écrivain américain Henry David Thoreau, a écrit un texte intimiste, impudique sur son imaginaire, son introspection et sur son rapport au chamanisme. 

 

Une artiste vibrante.

Stella Serfaty joue au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle enregistre pour France Culture de nombreuses œuvres dramatiques. Elle anime par ailleurs des stages AFDAS pour les professionnels et divers ateliers de pratique artistique. Elle milite pour l’écologie, l’agriculture durable, la décroissance; elle porte une utopie apologue de la contemplation et l’oisiveté. Un brin naïve et rebelle, l’artiste est une idéaliste qui demande la parole mais sans jamais sombrer dans des certitudes qui trop souvent construisent les doxas des mouvements sectaires. 

Stella Serfaty, interprétée par Khadija El Mahd, est une « épouvantaille ». Elle veut conjurer ses peurs, ses terreurs en jouant à faire fuir les oiseaux. Qui refusent de la quitter car ce que doit apprendre l’épouvantaille c’est qu’il y a une place pour chacun et que tous s’apprivoisent l’un l’autre. Le spectacle est ainsi un cheminement psycho-philosophique ou la thérapie par la parole donne sa place à une maïeutique par  le geste et l’échange. Avec épouvantaille, l’artiste met en jeu sa propre psychanalyse et nous sommes captivé par ce parcours qu’on imagine lent et solide mais ici résumé à 1H30.

Le texte livre courageusement une psyché dénudée. Le style se veut erratique, contingenté,  construit autour d’associations et de hasards. C’est une poésie tendre. Nous sommes au cœur de son intime. L’épouvataille sera guidé par les oiseaux omniprésents, contributifs, malicieux il agissent dans l’ombre. La comédienne trapéziste chanteuse clown et tambourineuse Camille Voitellier est certainement la plus belle expérience spectateur de la pièce. Elle plane, vole, figure, joue, invente, enchante, bouleverse et émerveille.

Tout cela pour ca?

La fable écolo et humaniste ressemble à une guérison. L’artiste traverse les questions essentielles de sa place au monde, de son origine, de sa féminité et de tous les combats qu’elle a dû et sû mener. Ce conte faussement enfantin montre uns femme se libérer de ses assignations, de ses identifications délétères, de ses terreurs. Formidable et attachant, il nous rend optimiste. Au final, dans un vacarme de tambour, cette femme s’ancre, authentique dans la terre et dans ce chamanisme qui constitue son nouveau pays.  Tout cela pour ça? On se demandera pourquoi cet équipée héroïque a seulement remplacé d’anciennes aliénations par de nouvelles plus new age. Stella le sait et on veut bien la croire. Peut être, Stella a su  échapper au désir de l’autre en l’anonymisant en vibration chamanique.  A aller vérifier d’urgence.

 

 

L’épouvantaille

Auteure et mise en scène Stella Serfaty
Avec Khadija El Mahdi, Camille Voitellier, Xavier Bernard-Jaoul

 

Crédit photo : Affiche

La démission de l’ambassadeur russe Alexander Kuznetsov débloque le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco
La dramaturge russe Marina Davydova nommée à la direction théâtrale du Festival de Salzbourg
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration