Théâtre

Le festival OFF d’Avignon s’enracine

Le festival OFF d’Avignon s’enracine

02 avril 2012 | PAR Emma Letellier

Fort du succès croissant de ses dernières éditions, le Festival OFF d’Avignon se reconnaît une vocation d’utilité publique. Le foisonnement créatif et le brassage culturel en masse qu’il suscite confèrent au OFF un certain nombre de missions qu’il s’agirait désormais d’identifier et de faire valoir. C’est pourquoi Avignon Festival & Compagnies a choisi d’organiser ce jeudi 12 avril au Centre des Congrès d’Avignon une journée de réflexion et de concertation autour de cinq grandes lignes d’action.

Si l’actuel Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a participé à la journée d’ouverture du OFF en juillet dernier, le métier y a vu un geste de reconnaissance de ses efforts pour maintenir en vie un art non seulement populaire mais nécessaire  au développement raisonné de notre société. En organisant le colloque du 12 avril, Avignon Festival & Compagnies souhaite réunir les responsables culturels, les artistes, les professionnels de l’éducation, les médias et tous ceux, français et étrangers, qui prennent part au rayonnement du Théâtre.

Premier marché de spectacle vivant en France, le OFF a reçu ces dernières années plus de 1400 programmateurs séjournant en moyenne une semaine et assistant à une vingtaine de spectacles. Un premier atelier, réunira ces derniers ainsi que les professionnels de la presse et de la diffusion afin de convenir des moyens nécessaires pour mobiliser plus longtemps des programmateurs d’horizons diversifiés. Un deuxième atelier, destiné notamment aux agents culturels régionaux et étrangers, cherchera à accroître la lisibilité des spectacles présentés en Avignon.

Chaque année, de plus en plus de jeunes compagnies s’aventurent en Avignon, désireuses d’y rencontrer des partenaires pour la saison à venir en même temps qu’un public curieux et bigarré. Un troisième atelier cherchera donc à accroître la circulation des publics et favoriser l’initiation à une pratique somme toute populaire et non pas élitiste.  En outre, un quatrième atelier, adressé aux jeunes artistes, aux acteurs culturels territoriaux ainsi qu’aux structures publiques accompagnant la création s’interrogera sur la vocation incubatrice du festival : comment aider les plus novices à trouver leur place sur le marché du spectacle vivant en France.

Enfin, un cinquième atelier réunira créateurs et responsables de la diffusion dans les domaines publics et privés afin de chercher ensemble le moyen de développer le fonds de soutien mis en place par Avignon Festival & Compagnies pour encourager une production alternative.

En rassemblant tous les acteurs du spectacle vivant, le festival OFF d’Avignon travaille à enraciner son statut de médiateur culturel et à légitimer ses missions:  premier marché du spectacle vivant en France, lieu de dialogue entre les territoires, opérateur de démocratisation culturelle, incubateur artistique et fervent inédit pour une production alternative.

Les meilleurs poissons d’avril de 2012
Hélène de Troie chez Gustave Moreau
Emma Letellier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *