Théâtre

L’arrestation de Roman Polanski: La chasse à l’homme de la justice américaine

28 septembre 2009 | PAR Audrey Saoli

Samedi soir le réalisateur franco-polonais a été mis en Suisse sous mandat d’arrêt américain. L’accusation repose sur une histoire de mœurs vieille de trente ans.

roman-polanski

En 1978 Roman Polanski a plaidé coupable pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure âgée alors de 13 ans. Il a reconnu  avoir eu« des relations sexuelles illicites » mais a toujours plaidé non coupable pour l’accusation de viol. Il a alors passé un mois et demi en prison. Menacé par la justice américaine de retourner sous les verrous, il a du quitter le territoire américain. La jeune victime a elle même demandé d’arrêter les procédures considérant qu’il avait assez « payé ». Les juges américains ne l’entendent pas de cette oreille et ont décidé de lui faire payer son erreur, à 76 ans.

Cette histoire rajoute un chapitre à la lourde histoire de Roman Polanski. Après la déportation de sa famille,  le réalisateur a subit une autre tragédie : l’assassinat sauvage de sa femme enceinte de huit mois par la secte de Charles Manson.

Ce qui choque  dans ce dernier épisode sont les conditions d’arrestations du réalisateur. Celui ci a été pris au piège. Il se rendait au festival du film de Zurich, sa présence était prévue, et il a été livré à la police américaine.

Les artistes trouveront-ils encore cet espace où, même menacés par des pays, ils peuvent célébrer leurs arts? « L’immunité diplomatique » qui a toujours été plus au moins de rigueur pendant les festivals est remise en question par cette arrestation. Les réalisateurs mettant leurs sécurités en jeu en réalisant certains films pourront-ils encore les  diffuser dans ces espaces de liberté?

Une pétition a été signée par des hommes de cinéma et des artistes du monde entier pour faire entendre leur colère face à cette arrestation. Les signataire sont entre autre Costa-Gavras, Wong Kar-Wai, Fanny Ardant, Ettore Scola, Marco Bellocchio, Giuseppe Tornatore, Monica Bellucci, Abderrahmane Sissako, Tony Gatlif, Pierre Jolivet, Jean-Jacques Beineix, Paolo Sorrentino, Michele Placido, Barbet Schroeder, Gilles Jacob, Bertrand Tavernier…

Le texte est également signé par la Cinémathèque Française, le Festival de Cannes, la Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD), l’ARP (Auteurs, réalisateurs et producteurs) et le groupe 25 images.

La France et la Pologne se sont aussi révoltées contre cette arrestation.

L’affaire de mœurs s’est transformée en affaire diplomatique…

Pour connaître plus en précision les rouages de cette affaire, les plus curieux peuvent aller voir le film Roman Polanski: Wanted and desired.

Plus d’infos sur ce film

Roi Heenok au Point Éphémère
Le festival du film allemand
Audrey Saoli

One thought on “L’arrestation de Roman Polanski: La chasse à l’homme de la justice américaine”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *