Théâtre

La chanteuse Lhasa disparaît à 37 ans

04 janvier 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La chanteuse américano-mexicaine Lhasa de Sela, établie depuis plusieurs années à Montréal, est morte vendredi soir à l’âge de 37 ans, a annoncé dimanche son manager. ‘Un cancer du sein qu’elle a combattu avec courage et détermination pendant plus de vingt et un mois l’aura finalement emportée’, a indiqué David-Etienne Savoie dans un communiqué publié au nom de la famille et des proches de la chanteuse.

Lhasa de Sela est morte à son domicile de Montréal le 1er janvier peu avant minuit. Celle qu’on nommait simplement par son prénom, Lhasa, avait conquis le public canadien, mais aussi étranger en 1997 avec son premier album en espagnol, La Llorona, mélange de chansons traditionnelles latino-américaines et de textes originaux sur une musique mêlant des mélopées tziganes à des sonorités plus blues, country et rock.

Michael Jackson en duo avec Lenny Kravitz
Mathusalem & Cie, de Jacques Girardon
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *