Théâtre

Joël Pommerat met en fiction des histoires vraies aux Bouffes du Nord avec « Cercles/Fictions »

03 février 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le théâtre des Bouffes du Nord présente jusqu’au 6 mars la dernière création du plasticien de la lumière, Joël Pommerat. Dans « Cercles/Fictions » et comme à chaque fois, le metteur en scène « Des Marchands » et « Au Monde », nous emmène ailleurs en déplaçant encore un peu plus la frontière entre réalité et illusion.

(c) Elisabeth Carecchio
(c)elisabeth-carecchio

« Cercles/Fictions » porte bien son nom, les fictions se déroulent de façon cyclique, elles vont et reviennent sans se croiser. Le cercle, c’est d’abord le théâtre des Bouffes du Nord que Joël Pommerat clôt, sous la forme d’une piste de cirque. Il installe le public tout autour, créant autant de regards sur le spectacle que de spectateurs. La scène est surplombée d’un beau lustre, un homme attablé dans la pénombre  mange pendant que le public entre.

Voir « Cercles/ Fictions », c’est assister à cinq pièces de théâtre. Toutes les histoires se déroulent, entrecoupées d’autres histoires qui chacune pourrait être une pièce (géniale) en soi. On retrouve avec bonheur ces comédiens sans limites qui basculent d’un rôle à l’autre, puis reviennent au rôle précédent avec une facilité apparente. Au fil de toutes ces fictions apparaît un lien, celui de la servitude volontaire, à travers la symbolique du chevalier, celui qui se bat avec bravoure pour l’honneur de l’autre, « avec courtoisie ! », rappellera un témoin de Jéhovah à la coupe de cheveux aussi folle que ses propos. Rapport dominé/dominant toujours au moment où une clocharde fait basculer le destin d’un futur chef d’entreprise dans un conte de fée trash. Nombreuses aussi, les scènes qui touchent à l’asservissement dans le monde du travail. On assistera à une scène hilarante ou terrifiante, au choix, d’un « training » d’un patron bling bling sur des chômeurs en fin de droit. On retrouvera l’homme dans une négociation des plus désespérée avec des sans papiers à qui il veut acheter un organe pour sauver son fils…
(c) Elisabeth Carecchio
(c) Elisabeth Carecchio

Dans « Cercles/Fictions » le génie Pommerat opère à plein régime, à l’image d’une pause pub où un Monsieur Loyal viendra comme d’habitude nous surprendre et où les Bouffes du Nord prendront quelques instants des figures de dance floor.

Gardez les yeux et les narines ouverts, car dans le domaine de l’illusion, Pommerat est définitivement un maître, d’ailleurs…il parait que toutes ces histoires sont vraies…

 

Cercles/Fictions, texte et mise en scène de Joël Pommerat. Avec Jacob Ahrend, Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Gilbert Beugniot, Serge Larivière, Frédéric Laurent, Ruth Olaizola, Dominique Tack. Bouffes du Nord, 37 bis, bd de la Chapelle, Paris 10e. Mo La-Chapelle. Tél. : 01-46-07-34-50. 22 € et 26 €. Du mardi au samedi, à 20 h 30 ; les 6 février, 20 février et 6 mars, à 15 h 30 et 20 h 30. Durée : 2 h 10.

Alexandre Tharaud fait entrer Chopin à la Fnac
Robin Wright incarne Gérard Darel
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

11 thoughts on “Joël Pommerat met en fiction des histoires vraies aux Bouffes du Nord avec « Cercles/Fictions »”

Commentaire(s)

  • laurent

    Bonjour. Moi j’ai trouvé cette pièce complétement dingue. Bon l’histoire
    n’intéresse pas le metteur en scène. Mais la mise en
    Scène est ouf ! Alle y !

    février 5, 2010 at 21 h 40 min
  • Je l’ai vu hier soir : magnifique ! Ma plus belle expérience de théâtre depuis longtemps.

    février 19, 2010 at 18 h 21 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *