Théâtre

« Duetto5, Toute ma vie j’ai été une femme », un spectacle hilarant à la Maison de la Poésie

05 mars 2009 | PAR marie

 Une scène ou plutôt un joyeux bordel organisé par deux femmes. La première, qui aurait préféré être une poussière, se ballade nue sous son ciré. La seconde s’effraie d’entendre un « toctoc » en elle : son corps est tout juste assez grand pour l’abriter sa propre personne, aussi, qu’adviendrait-il si elle commençait à ouvrir au premier quidam ? Une « crise du logement »  peut-être. Point d’enfantement donc pour Madame, après tout, Moulinex a bien libéré les femmes…

Moulinex… C’est tout ce qu’elle trouve à dire à sa copine qui discourt sur « l’immensité » de la phrase « Toute ma vie j’ai été une femme »… Une « femme » ou bien un objet parmi d’autres, à soigner à caresser à tripoter, à faire reluire… pour être, finalement, vulgairement jeté… Une femme ou bien une hystérique qui ne sait faire que courir entre deux manucures, converser tour à tour sur les « stages en entreprise, du transplant, des RER, des chiens et des papiers par terre » et absorber à s’en étouffer les « rassurants » produits Monoprix ? Une femme ou un moulin à légumes, une machine à laver qui  vomit toute cette culture «bien sèche » ? Point d’homme sur le plateau ou bien si, en périphérie, à filmer les deux névrosées pour ensuite leur envoyer à la figure le résultat de leur absurdités… Et pourtant, les hommes n’en sont pas moins concernés, certes Moulinex n’a pas d’abord été créé pour les libérer eux, mais ils courent aussi dans les pubs pour l’angoisse… euh, pardon pour baskets…

50 ans après Beckett, les personnages de Duetto5 attendent toujours Godot… Simplement leur univers est plus encombré, empli d’un inutile mais divertissant bric à brac, leurs débits sont plus rapides, plus énervés… Leurs propos, aiguisés par Leslie Kaplan et de Rodrigo Garcia, puis servis par les géniales Frédérique Loliée et Elise Vigier sont déconcertants, intrigants, toujours hilarants. A voir urgemment !

 DUETTO5, à la Maison de la poésie, du 29 mars 2009, à 19h, grande salle, mercredi, jeudi, samedi 19h, vendredi 21h, dim 17h. 157 rue Saint Martin, métro Arts et Métiers. Tarifs réduits: 15/10 euros, résa : 01 44 54 53 00.

DUETTO variation 5

Pour lire la critique du livre de Leslie Kaplan « Toute ma vie j’ai été une femme« , cliquez ici.

L’« aniversère » du Petit Nicolas dans les salons de l’Hôtel de Ville
« Valadon-Utrillo, Au tournant du siècle, à Montmartre », à la Pinacothèque de Paris
marie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *