Théâtre

De la fragilité des mouettes empaillées au petit théâtre des variétés- Un grand texte dans une petite salle !

13 juin 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Un auteur Roumain, réfugié politique en France, monté au théâtre des Variétés, cela est quelque peu surprenant. En réalité, ce théâtre à la programmation facile cache dans son grenier une minuscule salle qui elle-même renferme des trésors . Le joyau du moment s’y découvre pendant 7 jours seulement, il s’agit d’un texte de l’excellent Matei Visniec mis en scène par Isabelle Hurtin, au titre implacable, comme toujours chez lui. Courrez découvrir « De la fragilité des mouettes empaillées » au petit théâtre des variétés.

Nina déboule dans la vie de Kostia 15 ans après l’avoir quitté. Entre temps, elle aura vécu avec l’auteur et metteur en scène Trigorine. Nous sommes en février 1917, dans une maison isolée par la neige. Le très beau décor sublimé par un bon travail de lumière permet une écoute parfaite de ce texte cynique, porté par des comédiens tous excellents. En avant scène, une mouette empaillée est suspendue. L’oiseau et les noms des protagonistes nous emmènent dans l’histoire de La mouette d’Anton Tchekhov , pour mémoire, la mouette empaillée est l’oiseau que Konstatin ( Kostia) a tué et offert à Nina . Dès le deuxième acte, Trigorine refait irruption dans la maison .

Le spectacle est un trio amoureux autour de la douce folie de Nina, actrice ratée et légèrement alcoolique,à laquelle Trigorine balance « tu n’as jamais été mauvaise comédienne, Nina, tu as seulement été toi-même ». Le texte de Visniec vient dire l’engagement des artistes dans la Révolution, l’un , Trigorine est resté à Moscou, l’autre Kostia a choisi la terre , en habitant dans la maison reculée de sa défunte mère.

Le texte est succulent, extrêmement critique du communisme révolutionnaire, comme toujours chez Visinec. On se souvient du génial « l’histoire du communisme raconté par des débiles mentaux » que l’on retrouvera au théâtre du Garde Chasse la saison prochaine.

Les envolées lyriques de Nina contre le temps qu’elle amadoue en arrêtant « toutes les montres et toutes les pendules » sont magnifiques et le duo des deux concurrents en même temps complices est un délice. L’allégorie du temps figé revient par le symbole de la neige qui empêche les trains de rentrer à Moscou et qui gèle les soldats surveillant les artistes menaçants pour le régime.

Extrait:

Trigorine- Nous attendons quoi, en effet, Konstantin Gavrilovitch ?

Treplev-Nous attendons Nina

Trigorine-Nous attendons Nina?

Trigorine-Oui, nous allons l’attendre…et nous allons l’aimer à l’infini…pour des raisons obscures…ou peut être tout simplement pour que l’idée d’amour ne meure pas en ce temps de folie…

De la fragilité des mouettes empaillées, de Matéi Visniec, mise en scène : Isabelle Hurtin, assistant artistique : Thomas Cousseau, lumières et scénographie :  Jean-Marc Hennaut, création musicale  : François Couturier et Jean-Marc Larché avec : Daniel Martin , Trigorine,Isabelle Hurtin, Nina,Frédéric Constant, Treplev ,Mathieu Lefranc, Le soldat.

Du jeudi 10 juin au dimanche 20 juin, du mardi au samedi à 19h30, le dimanche à 17h,relâche le lundi, Théâtre des Variétés, 7, bd Montmartre,75002 Paris www.theatre-des-varietes.fr,  20 €, tarifs réduits: 14€, 12€, 10€, 8 € pour les moins de 26 ans- Résa au 0142330992.

Visuel / Tableau de Vonnick Caroff

Voyages dans nos têtes à la Maison Rouge
Poison violent de Katell Quillévéré
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *