Théâtre
Thierry Harcourt met en scène Au scalpel, une pièce incisive au Théâtre des Variétés 

Thierry Harcourt met en scène Au scalpel, une pièce incisive au Théâtre des Variétés 

31 octobre 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Jusqu’à fin décembre 2022, Bruno Salomone et Davy Sardou investissent le Théâtre des Variétés et incarnent deux frères rivaux dans la pièce d’Antoine Rault intitulée Au Scalpel. Leur affrontement mènera à la révélation des secrets les plus enfouis… Un texte tranchant, une interprétation chirurgicale, une scénographie glaciale.

Un face à face cinglant 

Un photographe (Davy Sardou) débarque à l’improviste chez son frère médecin (Bruno Salomone). Il est près de 22h et ce dernier a décidé justement de se coucher tôt pour opérer le lendemain matin dans les meilleures conditions. Alors que cela fait des années qu’ils ne se fréquentent plus, le premier demande à son hôte forcé un verre de vin pour expliquer la raison de sa venue. Les premières répliques fusent dans un climat tendu. Où veulent-ils en venir ? Qui aura le dernier mot ?

Abel et Caïn des temps modernes ? 

La rivalité des frères ennemis est exposée comme une partie d’échecs. Tout semble les opposer jusqu’à leurs costumes aux couleurs contraires. Le premier, vêtu de beige, sonne à la porte et marque le premier coup. Le médecin, qui s’apprêtait à se coucher, porte un pyjama noir. Pieds nus et décontracté, il déambule dans son salon aseptisé où le blanc domine. Des néons aveuglants délimitent le plateau et l’on observe en fond de scène des étagères, sur lesquelles une collection de scalpels est mise en évidence. Dès le début, nous sommes plongés dans une ambiance de bloc opératoire, annonçant la dissection imminente d’une relation fraternelle complexe. 

Un règlement de comptes au scalpel 

Progressivement, l’étau se resserre entre les protagonistes. La tension monte et les deux frères vont régler leurs comptes sous nos yeux. Digne des meilleures intrigues d’Harold Pinter, le texte d’Antoine Rault décortique avec une précision méticuleuse les rancœurs et les jalousies. La construction du récit impose un rythme haletant et les rebondissements s’enchainent.  

Une mise en scène impeccable

Thierry Harcourt, dont les mises en scène nerveuses et captivantes nous happent dans une spirale infernale (The Servant en 2015, La Collection en 2018) met ici en exergue les émotions et crée un climat anxiogène. La lumière, le décor, l’illustration musicale, le jeu des comédiens, chaque détail a été pensé pour accentuer l’intensité des échanges. Esthétiquement, tout participe à créer une sorte de malaise devant ces frères qui se détestent. Jusqu’au dénouement final, un fil émotionnel est tissé entre les comédiens et les spectateurs. On ne lâche pas une seconde ce duel porté par deux comédiens de talent.

 

Visuel : (c) Stéphane Parphot

Au scalpel

Au Théâtre des Variétés 

À 19h du mercredi au samedi

Les transcendantes « Mythologies » d’Angelin Preljocaj et Thomas Bangalter au Théâtre du Châtelet
Gagnez 3 x 2 places pour « Le Bel Aujourd’hui – Édith Canat de Chizy » à l’Auditorium des Arlucs à Cannes La Bocca
Avatar photo
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration