Performance

« Nobody » de Cyril Teste, la performance filmique du Printemps des Comédiens

« Nobody » de Cyril Teste, la performance filmique du Printemps des Comédiens

11 juin 2015 | PAR Constance Delamarre

Nobody est une performance filmique de Cyril Teste du Collectif MXM, d’après les textes de Falk Richter, sur le thème de la brutalité du monde de l’entreprise. Elle a vu le jour au Printemps des Comédiens 2013 et revient dans une nouvelle version pour cette édition 2015. L’immédiateté du théâtre et la multiplication des points de vue du cinéma convergent dans un même processus de création, où tout se fait en temps réel: le jeu, le film, le montage, la diffusion.

Nous sommes séparés de l’espace scénique par des baies vitrées, et un écran au dessus du plateau retransmet ce qui est filmé en direct. Nous voyons à la fois les comédiens jouer, les deux cadreurs qui les suivent caméra en main et le film qui est retransmis. Nous assistons donc à une pièce de théâtre en train de se jouer et à un film en train de se faire. Curieux de ce concept de performance filmique, notre œil est pourtant au départ un peu confus sur ce qu’il doit regarder entre la scène et l’écran, car si l’histoire est la même, la manière de la raconter de l’est pas en fonction des supports. Nous sommes aussi un peu déstabilisés par les voix off et les prises de son réelles, sans trop savoir ce qui de l’instant et ce qui ne l’est pas.

Si le dispositif est impressionnant et le jeu des jeunes comédiens du collectif La Carte Blanche bluffant, nous n’avons pas su saisir dans l’immédiateté l’ensemble du concept. Nous avons davantage pris conscience du message social et humain que Nobody a voulu délivrer. Le texte, de l’allemand Falk Richter, évoque la violence du monde de l’entreprise qui s’infiltre dans notre vie privée, et qui résonne avec notre monde actuel. Finalement, le procédé et le sujet nous évoquent un peu le monde de la télé-réalité: une confusion entre le vrai du faux, le jeu de l’évincement de l’autre, des angles de vue que nous ne devrions pas avoir, la technologie qui pénètre notre intimité…

Cyril Teste n’en est pas à sa première performance filmique, un procédé qu’il travaille avec le Collectif MxM depuis quelques années: Patio en 2011, Park en 2012 et Nobody en 2013, où les comédiens jouaient à l’intérieur des bureaux du Printemps des Comédiens avec les spectateurs qui assistaient à l’extérieur à la retransmission en direct de leur jeu grâce à un écran placé sur la façade (visuels 3 et 4). Le mélange vidéo-théâtral est un marqueur du travail de Cyril Teste (Bedroom EyesTête HauteResetSun…), et grâce auquel il peut injecter au théâtre la technologie nécessaire pour poser un regard presque fantasmagorique sur le monde.

Jusqu’au 12 juin au Printemps des Comédiens, au Domaine d’O à Montpellier, informations ici. En tournée française pour la saison 2015/2016 dont au Monfort, du 3 au 21 novembre 2015 et au Centquatre du 8 au 13 décembre 2015, toutes les dates ici.

© Marie Clauzade

 

« Dictionnaire étonnant des célébrités » par Jean–Louis Beaucarnot
Le Régent de Philippe Erlanger
Constance Delamarre

Une réflexion sur « « Nobody » de Cyril Teste, la performance filmique du Printemps des Comédiens »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *