Performance
Frédéric Nauczyciel en maître de l’expression urbaine

Frédéric Nauczyciel en maître de l’expression urbaine

27 mars 2017 | PAR Laetitia Zicavo

Frédéric Nauczyciel est partout ce printemps : au Musée d’art et d’Histoire de Saint-Denis avec son installation vidéo La Peau Vive et au CENTQUATRE avec The Fire Flies. En promoteur de l’art urbain, l’artiste travaille ici la vidéo sur les thèmes du Voguing et des corps tatoués. Il travaille avec habileté la question de l’expression corporelle. Nous avons pu assister à des présentations de ces deux performances. 

La Peau Vive, au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis :

La Peau Vive, réalisée entre 2012 et 2016 durant des séjours à Baltimore et à Paris, est en ce moment exposée au Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Saint-Denis en lien avec le projet Chapelle Vidéo. Du 23 mars au 29 mai 2017, Frédéric Nauczyciel présente ainsi un ensemble de films au travers desquels l’artiste s’intéresse aux habitants de la communauté noire transgenre, et invite des artistes connus ou moins connus à participer au projet. Ces artistes sont engagés dans des recherches performatives, urbaines et savantes, masculines et féminines. Tous ont dû filmer eux-mêmes leur peau, leurs tatouages, leurs scarifications. Avec une gestuelle appropriée par chacun, le rendu est mystique. Parfois sans son, parfois avec un récit couplé aux images, le travail de l’artiste dans La Peau Vive, est prenant. Les vidéos, puissantes, sont projetées sur huit écrans disséminés dans la chapelle du musée. La gestuelle est sublimée par la pénombre du lieu et l’écran central de 6m de large résume l’ensemble des vidéos par des ralentis. Certains des protagonistes viendront faire acte de « présence vive » en se filmant en direct ou bien en dansant. Frédéric Nauczyciel espère ainsi remettre au centre de l’oeuvre, l’expérience de corps en transformation, mais aussi l’expérience du regard.

The Fire Flies, Baltimore, au Centquatre-Paris :

Depuis le 14 mars et jusqu’au 9 avril, l’installation vidéo The Fire Flies prend place au CENTQUATRE-PARIS pour lequel elle a été revue. Cette installation rassemble l’ensemble des vidéos de Frédéric Nauczyciel, qui ont été tournées à Baltimore de 2011 à 2015 et montrent l’intérêt de l’artiste pour la danse et les expressions urbaines. Frédéric Nauczyciel prend pour modèles des vogueurs de Baltimore pour son work-in-progress multimédia qui documente la vie de ceux qui pratiquent le Voguing. Inspirée par le célèbre magazine de mode et née dans le quartier de Harlem aux Etats-Unis , elle permettait l’expression de soi d’une communauté transgenre afro-américaine souvent mise à l’écart par les normes sociales. De cette situation inégalitaire est né un mouvement performatif dont la scène la plus active se trouve aujourd’hui à Paris. C’est de cette histoire lourde de sens que Frédéric Nauczyciel s’est inspiré pour créer The Fire Flies. L’oeuvre dure 36 minutes et se répartie sur quatre écrans placés en carré au centre duquel est placé le spectateur qui est ainsi obligé de se mouvoir pour apprécier la totalité du travail de l’artiste. Les vidéos s’enchaînent et changent de support. Le premier film est A Baroque Ball réalisé en un plan séquence de 5 minutes et réunissant quinze vogeurs de Paris, sur une interprétation baroque de Jean-Sébastien Bach. Entre règles du voguing et normes d’un bal, l’ensemble fonctionne très bien grâce au décalage équilibré entre ces deux éléments. Le deuxième film est M. Against the World, trois plans séquences simultanés dévoilant au centre Honeysha Khan dansant au sol, regardant le spectateur à travers la caméra, et de part et d’autre Diva Ivy et Dale Blackheart en commentateurs et soutiens du performeur. Les vogeurs flamboyants apportent une énergie folle au travail de Frédéric Nauczyciel qui signe ici une belle réflexion sur la performance urbaine de la communauté noire transgenre.

Performances au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis

Présence vive dans l’installation :

Du vendredi 24 au vendredi 31 mars entre 12h et 13h30, avec Dale Blackheart, Baltimore.

Les dimanches à 16h, avec Honeysha Khan, Vinii Revlon, Ari de B, Diva Ivy Balenciaga, Paris.

Performance :

Jeudi 30 mars à 18h30, CunTender, performance de Dale Blackheart, conçue avec Frédéric Nauczyciel.

Filmages en direct :

Samedi 25 mars à 16h, Dale Blackheart.

Samedi 1er avril à 16h, Dale Blackheartet D’ de Kabal.

Samedi 20 mai à 16h, D’ de Kabal.

Samedi 27 mai à 18h, Honeysha Khan.

Installation The Fire Flies au CENTQUATRE :

Du 14 mars au 9 avril, de 12h à 19h.

Visuels :

© THE FIRE FLIES de Frédéric Nauczyciel, au Centquatre dans le cadre de Séquence Danse Paris 2017.

© James Conley III, Filmage, 2016, photogramme © Frédéric Nauczyciel.

© Dale Balckheart, Saint-Denis, 2015, capture du moniteur de retour, photogramme © Frédéric Nauczyciel.

© D’ de Kabal, Paris, Filmage, 2016, photogramme © Frédéric Nauczyciel.

« Brûlent nos cœurs insoumis » ou la fraternité disséquée par la compagnie Ben Aïm
« Louis Jourdan, le dernier French Lover d’Hollywood » par Olivier Minne
Laetitia Zicavo

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture