Opéra

Un instant lyrique qui porte avec Florian Sempey

Un instant lyrique qui porte avec Florian Sempey

19 juin 2018 | PAR Yaël Hirsch

Le baryton actuellement à l’affiche de Don Pasquale à l’Opéra de Paris donnait ce lundi 18 juin un Instant lyrique puissant, accompagné du merveilleux Antoine Palloc.

[rating=5]

Salle pleine, comme à chaque fois pour ce 36e instant lyrique et dernier de la saison. A l’affiche de l’Opéra Garnier dans le rôle de Malatesta dans Don Pasquale de Donizetti jusqu’au 12 juillet, le baryton français semblait faire une généreuse école buissonnière pour partager du Mozart et du Rossini avec un public particulièrement attentif et prêt à s’extasier. Même quand il parle et quand il rit, Florian Sempey a une voix d’une beauté et d’un velouté hors de ce monde. Et il aime rire et nous emmener dans la joie du chant avec lui… Au piano, Antoine Palloc donne avec entrain le « la » de « Con un vezzo à l’italiana » où Sempey prouve d’entrée de jeu la puissance et la technique de son chant, un air de Cosi puis c’est la pause instrumentale avec un merveilleux, fragile et spirituel adagio joué avec grâce par Antoine Palloc. Sempey revient et tient les notes du « Ha gia vinta la cosa » des Noces avec une force qui crée l’admiration. Un petit détour quasi baroque par Haydn et comme tout le monde fond de chaleur, à commencer par les artistes sous les étoiles de l’éléphant de Paname, il est temps de faire une pause pour mettre la climatisation.

La seconde partie est dédiée à Rossini et Florian Sempey se met également à jouer des airs en Italien et en Français. Après un interlude de variations plutôt humoristiques sur « J’ai du bon tabac » par Antoine Palloc, dans le Comte Ory, le baryton nous a encore plus éblouis et son gargantuesque « Largo al Factotum » était aussi impressionnant de voix que de jeu. Divinement applaudis le duo nous a régalés de trois bis : un Rossini enfantin et scatologique, un moment Disney et une autre madeleine plus française … une soirée divine en immersion dans une très grande voix d’aujourd’hui.

L’instant lyrique reprend dès le mois d’octobre. Rendez vous est pris, le 8 octobre avec Jodie Devos (Soprano) et Jean-Sébastien Bou (Baryton) qui ouvre une saison magnifique. Parmi les voix à l’affiche 2018-19 du cycle de récitals : Stéphanie d’Oustrac, Natalie Dessay ou encore Benjamin Bernheim…

Visuel : YH

Avec le Prix Clerc Milon, la Fondation Philippine de Rothschild soutient le Ballet de l’Opéra de Bordeaux
Avignon OFF 2018 : « Robert est en examen », une introspection qui nous questionne…
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *