Spectacles

Les coulisses de la Nuit des musées à la Monnaie de Paris

16 mai 2009 | PAR Juliette

grand

Vingt-deux heures, vendredi 15 mai au 11 quai de Conti, le jour décline sur l’Hôtel de la Monnaie et la répétition générale peut commencer. Cette année, la Nuit des musées gravitera autour des quatre éléments essentiels à la fabrication de la monnaie : La terre, le feu, l’air et l’eau.

Cette belle idée imaginée par Catherine Metz, chargée de l’action culturelle, donne lieu à toutes sortes d’animations : le portail crache des bulles de savon qui haranguent les badauds et les invitent à entrer dans la magie. Après ce rideau aérien, le passage sous la voute fleurie, caressée par une lumière bleue, est bref tant le spectacle aperçu dans la cour d’honneur est attrayant. L’effervescence est à son comble, toute l’équipe s’agite pour les derniers réglages. Puis d’un seul coup, la Monnaie de Paris retient son souffle : la première projection du spectacle lumineux commence. Pendant trois minutes la façade XVIIIème de l’Hôtel de la Monnaie prend vie : une gigantesque Marianne arpente les pierres, une jungle germe des quatre colonnes avec son lot d’animaux exotiques, une gerbe d’étincelles dorées jaillit de nulle part et enfin, une pièce de monnaie tournant sur elle-même couvre toute la façade. Un seul élément fixe : le sigle Monnaie de Paris arboré fièrement par le bâtiment. Féérique. Si les lumières offrent un spectacle peu commun, le son permet de s’évader plus encore. Les curieux cherchent malgré eux d’où proviennent ces cris de bêtes sauvages tandis que les grondements laissent à penser que la cour pavée est placée sur un volcan en éveil.

mdpLa projection est un succès, mais le professionnalisme de l’équipe impose quelques réglages ; ainsi l’effervescence reprend. Catherine Metz me demande l’air inquiet : « Ça vous a plu ? » puis s’expliquant « Voilà deux mois que je travaille sur ce projet et je n’arrive plus à me rendre compte ». Pour sa deuxième année de participation à la Nuit des musées, la Monnaie de Paris espère dépasser les 4 500 visiteurs de l’année précédente. « Ici nous avons la chance d’avoir de l’espace ce qui nous évite les problèmes de queue » m’indique Madame Metz. Le public pourra ainsi évoluer entre les différentes animations sans être trop gêné par la foule. Au programme : théâtre de rue, démonstration d’estampillage, visite guidée du musée, projection de film et le fameux spectacle lumineux sur la façade de la cour d’honneur. Une belle réussite.

Juliette Chain

Pour le programme complet cliquez ici

Site officiel de la Monnaie de Paris

Site de la Cinquième édition de la Nuit des Musées

Chronique de Cannes : la mode selon Huppert
Chronique de Cannes : Audiard en prison
Juliette

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *