Spectacles
Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, Revisité pour les enfants par Albin de la Simone et Valérie Mrejen

Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, Revisité pour les enfants par Albin de la Simone et Valérie Mrejen

16 décembre 2019 | PAR Jean-Marie Chamouard

Albin de la Simone et Valérie Mrejen présentent leur adaptation du Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns dans salle de concert de la cité de la musique, à la Philharmonie de Paris, du 13 au 16 décembre 2019.

Le Carnaval des Animaux a été composé, début 1886 par Camille Saint- Saëns en Autriche pour un concert du mardi Gras .Il est alors un compositeur reconnu, honoré, académique. C’est une parenthèse dans l’œuvre du compositeur. « Le cygne » deviendra célèbre mais Camille Saint-Saëns s’est opposé à toute audition publique de son carnaval de son vivant. Les premières auditions publiques n’auront lieu qu’en 1922 et seront posthumes. C’est une œuvre pleine de fantaisie, de pastiches et de parodies musicales. Elle est idéale pour le projet ludique et imaginatif d’Albin de la Simone et Valérie Mrejen. Albin de la Simone est un musicien, auteur compositeur et interprète. Valérie Mrejen est écrivaine, plasticienne et vidéaste Ils se sont rencontrés au Théâtre national de Bretagne et y ont monté ce projet ensembles.
Albin de la Simone invente un « quatuor inédit » : le piano, le violoncelle, la guitare électrique (ou le banjo) et la voix humaine de la mezzo soprane Lorraine Tisserant. Elle manie aussi castagnettes, percussions et Glockenspiel. La narration de Valérie Mrejen illustre la musique. La comédienne Jocelyne Desverchère est enquêtrice et les musiciens détectives. L’objet de cette enquête : l’évasion dans Paris des animaux du zoo, du cirque, de la volière ou de l’aquarium. Le texte est volontiers fantasque, drôle : les kangourous ont kidnappé un vigile, les « grandes oreilles » ont cambriolé une usine d’élastique et les oiseaux été catapultés. Mais la comédienne interprète aussi une enfant, née chouette qui arrive dans la cité et repart à sa vie d’oiseau à la fin du spectacle. La musique accompagne en douceur la parole de la comédienne qui devient récital. Les dessins des enfants ont été réalisés dans un atelier du Théâtre national de Bretagne. Ils sont projetés comme autant d’indices pendant que sont joués, la volière, l’aquarium ou le défilé. Le cygne est joué intégralement : le piano et le violoncelle sont rejoints par la voix humaine. La voix de Lorraine Tisserant est enchanteresse, c’est un moment de pur plaisir musical avant une fin … surprenante.
Cette version du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, est un spectacle récréatif, fantasque, imaginatif mais aussi didactique. Ce spectacle relativement court (40 minutes) est tout à fait adapté pour des enfants de 5 à 10 ans. C’est pour eux une bonne initiation à la musique classique et à l’œuvre du compositeur .Les spectacles du lundi 16 décembre sont d’ailleurs dédiés à des groupes scolaires.

(c) Julia Wauters

Le trésor du cœur de Fortunio prévaut à tous les autres trésors
« Colors » : de la couleur naissent sensations, souvenirs et images…
Jean-Marie Chamouard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *