Performance
« La Voie de l’écuyer », le spectacle de Bartabas qui inaugure la réouverture de l’Académie équestre de Versailles !

« La Voie de l’écuyer », le spectacle de Bartabas qui inaugure la réouverture de l’Académie équestre de Versailles !

27 juillet 2021 | PAR Chloé Coppalle

Cette année, le célèbre écuyer et metteur en scène français Bartabas relance son spectacle La Voie de l’écuyer pour un Opus 2021 ! La rédaction vous en avait déjà parlé en 2012 ! Proposé tous les samedis et les dimanches jusqu’au 31 décembre 2021, c’est l’occasion de revenir à l’Académie équestre de Versailles pour profiter du ballet porté par la nouvelle promotion d’écuyères !


La Voie de l’écuyer
a été monté dans le cadre de l’école de l’Académie équestre de Versailles, créée par Bartabas en 2003 pour former les jeunes générations au métier d’écuyer et aux arts du spectacle. Cette année, la nouvelle promotion présente un spectacle construit sur une succession de tableaux, faisant alterner différentes disciplines équestres : l’escrime, le dressage, la voltige et le chant. Portés par la musique de Jean-Sébastien Bach (1685-1750), les premiers passages sont introduits par des extraits de textes de grandes figures de l’art équestre européen : François Baucher (1796-1873), Alexis L’Hotte (dit aussi général L’Hotte, 1825-1904), Étienne Beudant (1863-1949), et Nuno Oliveira (1925-1989). La présence de ces citations sont intéressantes, notamment car les écrits portant sur l’équitation ne forment pas l’aspect le plus vulgarisé de la discipline. À la base réservé aux publics aristocrates, ce sont surtout les arts du cirque qui vont démocratiser le spectacle équestre, et donc un certain rapport à l’équitation, à partir du XIXème siècle. Dans ce cadre, citer une littérature équestre et savante permet de faire découvrir l’existence de ces auteurs, et d’en expliquer la cohérence directement à cheval. Si Bartabas créé l’Académie équestre de Versailles en 2003, c’est justement pour transmettre un savoir-faire complet et précis. Les Académies n’étaient-elles pas des lieux de théorisations des sciences ?

Mais malgré ces citations, le spectacle met un peu de temps à démarrer. L’introduction des écuyères, sans cheval, ainsi que les premières figures de dressage, ralentissent l’ouverture du ballet. Quand les six cavalières commencent enfin leur premier numéro équestre, l’opus prend tout de suite un élan qui emmène le spectateur dans une représentation symétrique et ordonnée, offrant un moment lyrique et visuellement très beau. Cependant, le tableau suivant, en reprenant des figures de dressage, ralentit de nouveau le rythme dynamique apporté par la première séquence des écuyères. La semaine dernière, notre consœur Juliette Sergent, évoquait la place du dressage dans le spectacle équestre après avoir assisté à Entretiens Silencieux, un autre spectacle de Bartabas, proposé dans le cadre du Festival d’Automne et du Festival Paris l’été.

Le dressage apporte-il une portée minimaliste au spectacle équestre, ou du moins plus intime, ou fait-il basculer la représentation vers un public davantage connaisseur ?

En effet, le spectacle de dressage appartient surtout au milieu académique, et La Voie de l’écuyer est un spectacle d’Académie. Malgré tout, cette structure classique a rendu le début un peu long, et les transitions entre chaque tableau, un peu sèches.

Heureusement, la suite du spectacle finit par conserver une énergie constante. La troupe surprend même la salle quand les jeunes chevaux sont laissés sur scène, en improvisation sauvage ! Les cavalières enchaînent les sorties dans des séquences abouties qui entraînent le spectateur. Les chants offrent un très beau moment, grâce aux voix qui résonnent dans le lieu magnifique qu’est le Manège de la Grande Écurie du Château de Versailles, offrant un moment particulièrement lyrique à la salle. Un bravo s’imposent aux sept écuyères aspirantes : Margot Réault, Dounia Kazzoul, Delphine Berthier, Salomé Belbacha-Lardy, Fanny Lorré, Nina Moulin-Krumb, et Léonie Mourcou, pour leur maîtrise de la scène et la poésie de leur prestation !

 

Visuels : affiche de l’événement

Directeur artistique

Bartabas

Coordinateur pédagogique
Laure Guillaume

Écuyère titulaire
Marie-Charlotte Tura

Écuyères aspirantes
Margot Réault, Dounia Kazzoul, Delphine Berthier, Salomé Belbacha-Lardy, Fanny Lorré, Nina Moulin-Krumb, Léonie Mourcou

Calendrier
Les samedis à 18h et les dimanches à 15h du 5 juin au 31 décembre 2021
Attention, du 4 juillet au 29 août, les représentations du dimanche sont à 17h.
Pas de spectacle les 4,5, 11 et 12 septembre.
Les 22, 24, 26, 29 décembre à 15h et les 23, 30 et 31 décembre à 18h
Retrouvez le calendrier détaillé sur le site de l’Académie équestre


Durée
1h10 suivie de la visite libre des Écuries.

Tarif
de 16 à 28 €
Tout public à partir de 5 ans
Réservation : www.acadequestre.fr / fnac.com / 0892 681 891 (0,40 €/mn)


Adresse
Académie équestre nationale du domaine de Versailles
Avenue Rockefeller
78000 Versailles
Manège non chauffé.

 

Les paysages rêvés de François Avril
L’arrivée du Hope Sound festival, évènement caritatif en été
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture