Spectacles

« Joséphine Ose », un souffle de fraîcheur au Sentier des Halles !

« Joséphine Ose », un souffle de fraîcheur au Sentier des Halles !

08 juin 2011 | PAR Anais Tridon

Joséphine Draï, jeune chanteuse et comédienne de 25 ans, se produit jusqu’au 12 juillet au Sentier des Halles. Un « one woman show » pas comme les autres : plein d’originalité et d’humour, rythmé de danse et de chant ! Un vrai délice !

Joséphine débarque sur la scène entre ses deux musiciens (un à la guitare et l’autre au piano, qui interviennent durant le spectacle) avec un diadème de princesse sur la tête et une petite robe mi corset mi tutu, des talons haut et elle raconte nous une histoire. L’histoire de sa vie, de ses rencards foireux, de ses histoires d’amour, de coups de foudre pour son voisin trop hot, de ses anecdotes familiales, de ses copines agaçantes … Bref de toutes les préoccupations d’une jeune fille de 25 ans, oui, mais pas seulement.

Hier, Joséphine a eu 25 ans, mais avant-hier, Joséphine s’est faite larguer. Alors oui, par un pauvre type. Pourtant elle pensait qu’il était l’homme de sa vie. Et elle est là, sur scène, pour témoigner de cette journée spéciale, au cinglant goût de « dé-fête ».

Elle aimerait tout faire pour réussir sa vie, et pour ça elle a un plan:

1) être mince (en oubliant que Joséphine vendrait sa sœur pour une crêpe)

2) Savoir ce qu’elle veut ou ce qu’elle ne veut pas pour commencer ou ce qui serait bien, mais pas toujours possible maintenant (ou plus tard).

3) Savoir dire « oui » et « non » en un seul mot.

Alors Joséphine ose. Chanter (magnifiquement bien), faire rire (oh ça oui), danser (gracieusement – ou pas). Le spectacle alterne entre sketches absurdes, chorégraphies loufoques et chansons qui rebondissent sur ses textes, dans une parfaite harmonie. Certes, ce qu’elle dit est hilarant,  mais aussi très poétique et joliment écrit, on s’y reconnaît beaucoup.

Alors, osez  aller voir Joséphine, tous les mardis au Sentier des Halles, vous ne serez pas déçus !

Low Cost: brillamment stupide!
Danses : Petites Formes (D)cousues au Point Ephémère
Anais Tridon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *