Danse

Danses : Petites Formes (D)cousues au Point Ephémère

08 juin 2011 | PAR Gaelle

Du 6 au 10 juin se déroule sur le Quai de Valmy pour la seconde année consécutive, le festival “Petites Formes (D)cousues”. Une exploration de la création en danse contemporaine présentée au Studio Danse du Point Ephémère.

Parfaitement inscrit dans l’air du temps, la programmation du Point Ephémère offre un écrin à la pluridisciplinarité : cette nouvelle ère de la création artistique aux confluents des genres et des formes ; poésie, théâtre, danse, video, tout se mélange dans un kaléidoscope offrant une géométrie connue, déjà explorée et exploitée sous un nouveau prisme à la fois impertinent et séduisant. Chaque année : un appel à candidature est lancé pour une résidence d’1 mois avec la mise à disposition du Studio Danse (150m2 au 1er étage) et un accompagnement artistique et technique.

Aboutissement de ces résidences, le festival “Petites Formes (D)Cousues” ouvre en juin le studio de danse pour des représentations publiques. L’escalier emprunté pour un premier étage inexploré du tout venant exulte de présenter ses enfants terribles, laborantins et étudiants de l’art. Aux rênes du festival, Marina Tullio succède à Cécile Saint Paul. Artiste invitée, cette dernière a sélectionné les résidents. Marina Tullio – après 8 ans à la direction artistique du festival Plans d’Avril – accompagne les compagnies dans leur projet et dirige depuis janvier le festival et la programmation danse du Point Ephémère.

“Petites formes (…)” pour des pièces chorégraphiques au format de poche de 30 minutes ; “(…) (D) cousues” pour l’esthétique libre, “décloisonnée”, au contour pluriel et protéiforme.

Parmi les créations en lumière : la pièce « Showtime, Folks ! » de la jeune compagnie Keatbeck. Pas de mots mais une histoire : un sosie de star, « LA star » puisqu’il s ‘agit du King of Pop Mickael Jackson, enchaîne les shows, pris dans la sphère de l’industrie du spectacle et englué de faux semblants. Le rideau se baisse et 20 minutes de pause vont s’épaissir et se distendre, sorte de trou spatio-temporel dans lequel tombe les héros de David Lynch. L’homme est alors confronté à trois « autres » qui lui offrent enfin le sentiment d’existence et le vrai reflet de lui-même. Genèse : il apprend les gestes et les couleurs, les mouvements de son corps, celui de sa mère est un tuteur qui lui prend la main, lui montre et l’entraîne. Adulte : l’homme de la rue lui oppose la différence d’une vie pressée, effrénée. L’être aimé : le soutient et le berce.

« Showtime, Folks » est aussi l’histoire d’un projet : magie des débuts, de déconfitures en rencontres, le hasard, la chance ou le destin… ces synonymes s’accouplent. Les 30 minutes du spectacle sont dansées, sonores et ponctuées d’images projetées sur une recherche de nouveaux formats.

K. Goldstein, jeune danseur contemporain formé au CND, dépose un dossier au Point Ephémère à 10h00. Il est appelé le jour même à 18h00 : sa demande de résidence est acceptée. Il propose un travail de danse et de « V-Jing » avec la collaboration de son amie Judith Grynszpan. Elle a étudié les arts déco et, DJ à l’origine, elle a travaillé la performance visuelle en temps réel avec Franck Esposito de « Your Tailor is a punk », le créateur visuel des live de Air, Brigitte ou Rebotini. Quelques jours avant l’entrée dans le studio danse, éconduits par leur musicien, ils rencontrent, in extremis, la chanteuse et compositrice de talent, « Chat ». Elle comprend ce qu’ils veulent, le courant passe, ils enregistrent immédiatement la musique en studio.

Après la présentation d’une première étape de travail en novembre puis en décembre 2010, « Showtime, Folks ! » revient au Point Ephémère avec une version enrichie pour K. Goldstein accompagné par Maïté Cotton dans l’improvisation et le rapport au public.

« Joséphine Ose », un souffle de fraîcheur au Sentier des Halles !
Karl Lagerfeld s’entiche des photomatons pour la dernière campagne Chanel
Gaelle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *