Jeune Public

Polar Grenadine, un spectacle plein de suspens pour le jeune public

Polar Grenadine, un spectacle plein de suspens pour le jeune public

04 mars 2020 | PAR Zoé David Rigot

Didier Ruiz, le metteur en scène qui nous avait saisi avec « Dale Recuerdos » au Théâtre de la Bastille, puis avec « Trans (Més Enllà) » à Avignon, a décidément la mémoire remplie d’histoires ! Il présente en ce mois de mars, avec notre plus grand plaisir, un spectacle tout public qui ravira les plus jeunes… et c’est un polar, adapté du petit roman Un tueur à ma porte d’Irina Drozd.

Daniel revient du ski où il s’est brûlé les yeux. Il commence par porter des lunettes de soleil pour se protéger – même si ça fait ridicule en plein hiver – mais cela ne suffit pas. Bientôt, il doit garder les yeux fermés. Une nuit, il reste tout seul à la maison et  entend du bruit, un cri dans la rue. Puis un raclement de gorge inhabituel, qui va bizarrement dans les aigus. Malheureusement, il ne peut rien voir… mais il semble que l’homme, lui, l’a très bien vu ! Daniel court peut-être maintenant un grand danger. Avec ce Polar Grenadine en deux épisodes, le spectateur se trouve entraîné dans une aventure pleine de suspens, où tous les indices comptent. On ne voit pas passer les 50 minutes de spectacle !

Nathalie Bitan et Laurent Levy, les deux comédiens, sont assis derrière un bureau à multiples facettes. Grâce à un jeu de perruques, d’accents, de voix et de lumières, ils donnent vie à chacun des personnages avec assurance. On a des affinités pour l’un·e et pour l’autre, un certain nous est désagréable. L’intrigue fonctionne à merveille, et le personnage principal, Daniel, nous entraîne avec complicité. On rencontre sa mère et ses ami·e·s, on tâtonne dans le noir avec lui. Mais le spectateur ne se retrouve pas totalement dans l’obscurité : derrière les comédiens, les dessins de Nathalie Bitan sont projetés sur un écran de cinéma. On peut alors se figurer les lieux, visiter l’espace avec les personnages grâce à un univers graphique qui rappelle la bande dessinée !

C’est un spectacle saisissant et plein d’intrigue. Les plus jeunes comme les plus vieux peuvent se régaler et partager leurs hypothèses à la fin de la représentation, en sirotant une grenadine. La compagnie des Hommes dont fait partie Didier Ruiz est à la Maison des Métallos jusqu’au 28 mars avec ce Polar Grenadine ! À ne surtout pas manquer.

La Maison des Métallos est sous le signe des énigmes jusqu’à la fin du mois. Le 21, une fête des familles est organisée dans ce thème ! Il y aura des ateliers, des rencontres, des jeux, et un cluedo géant.

 

Visuel : © Dominique Ménard

Infos pratiques

Bar le Duc
Festival Terres de Paroles
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *