Humour

« En attendant l’accouchement » : Julia Palombe pleine et entière dans son one-prenatal show

« En attendant l’accouchement » : Julia Palombe pleine et entière dans son one-prenatal show

05 novembre 2019 | PAR Amina Lahmar

Toujours crue mais toujours elle-même, Julia Palombe a donné la première représentation de son one-woman show « En attendant l’accouchement » le 1er novembre. La comédienne et chanteuse enceinte jouera son « one pre-natal show » tous les vendredi à 20h au théâtre La Cible jusqu’au 21 février. A travers une démarche qu’elle défend féministe, Julia aborde divers aspects de la grossesse: sexualité, regard des autres, regard de soi, ou encore la rencontre avec des professionnels de la santé qui ne font pas toujours de cadeau.

C’est la première pour son bébé  » En attendant l’accouchement « . Enceinte de quatre mois, Julia Palombe débarque sur la scène du théâtre La Cible à Pigalle jusqu’à terme, soit le 21 février, pour nous parler de grossesse dans son premier spectacle. Le style est trash, quelque fois poétique, mais Julia Palombe reste fidèle à elle-même et évoquera, certes, la sexualité sans détour. C’est même rentre dedans.

En bref, ça crispe ou ça détend mais c’est Julia Palombe. Une partie importante de sa prestation est orientée sur le désir de la femme et surtout durant cette période si spéciale. Egalement du domaine du fantasme: celui d’un accouchement parfait, dans l’endroit parfait, en étant une mère parfaite. La comédienne en talon de douze nous ramène à la réalité : ne pas saigner lors des menstrues ne prive pas de saigner des hémorroïdes. Assise sur ton tabouret tournant, elle arbore une tenue sensationnelle, de « sainte patronne » désignée par la styliste Lucile Leider.

Julia Palombe a décidé de tout dire. La chanteuse de rock érotique nous explique que la grossesse ne se limite pas à porter un enfant dans ses entrailles. Bientôt il faut affronter son propre regard, mais également celui des autres: les femmes de l’entourage, les copines comédiennes qui n’attendent qu’une prise de poids pour évacuer la concurrence ou le regard bienveillant des inconnus dans la rue… Ou presque.

Quelles difficultés les femmes rencontrent-elles auprès des professionnels de la santé? Comment choisir une maternité, si on a vraiment le choix?  Elle dira tout ça et d’autres choses en riant, en jouant, en jurant, en prosant ou en chantant pendant une heure avec sincérité. Et ça, on ne peut pas le lui reprocher: Julia Palombe est pleine et entière.

Visuel: ©JF-Julian

Découverte exceptionnelle de quatre bustes gaulois en Bretagne
Le Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec revient pour une huitième édition
Amina Lahmar

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *