Spectacles

Du goudron et des plumes-Critique: L’envolée magistrale de Mathurin Bolze

18 avril 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A-LLEZ-Y ! voila, c’est dit ! Maintenant, nous pouvons discuter ! « Du goudron et des plumes » est un monument de cirque contemporain, mis en scène par Mathurin Bolze à la grande halle de la Villette jusqu’au 25 avril. Un spectacle absolument tout public et radicalement novateur .

Mathurin Bolze a commencé sa carrière auprès de Josef Nadj, en bon élève, il propose un décor dingue, à tiroir , à détruire et reconstruire. Les cinq acrobates sont  surplombés d’un immense plateau suspendu qui ne tarde pas à les écraser.  Une fois au sol, l’architecture-décor devient le pivot du spectacle, les circassiens le transforment en radeau flottant et se mettent à l’animer dévoilant leur talent énorme et surprenant.

Cette  petite communauté, quatre garçons et une nana, est visiblement un  groupe  d’exilés.  Comme le laisse penser le titre du spectacle,  » Du goudron et des plumes »,  ils ont du recevoir une punition les condamnant  à « aller se faire pendre ailleurs ». Se jouent alors sur ce plateau qui monte , descend,  se balance comme un pendule, les rapports humains exacerbés par la situation du huit clos.

« Du goudron et des plumes » vient attaquer la cinétique. Ce sont les 5 qui de leurs mouvements balancent le plateau  comme s’ il était un jeu d’enfant. L’idée fantastique d’installer un plateau mouvant sur la scène brouille avec bonheur la relation à la perception du centre et de l’équilibre.

Les mains deviennent les pieds, le haut le bas, le lourd le léger. Le compliqué l’évidence . Les numéros se succèdent dans une technicité toute souple et naturelle.

Le spectacle est parfait, alternant les moments de pur beauté, on pense particulièrement à la scène en ombre chinoise qui tient de la magie, posant la question du rapport au réel. Nombreux sont les temps acrobatiques et burlesques.   Deux artistes provoquent le rire et l’admiration dans un numéro de  miroir en apesanteur. Moment d’angoisse aussi quand les acrobates jouent  avec nos émotions en se jetant dans le vide sans filet.

Ces artistes ne jouent pas, ils volent et se moquent du centre de gravité. Rien à redire sur ce spectacle d’une absolue beauté. C’est impeccable, pour une fois visible par tous, enfants, adultes, amateurs de spectacles vivants contemporains ou de cirque à l’ancienne.

« Du goudron et des plumes » place une fois de plus, le cirque contemporain comme un art majeur dans l’ensemble de l’univers culturel.

Enorme coup de cœur de la rédaction!

MATHURIN BOLZE/ COMPAGNIE MPTA– DU GOUDRON ET DES PLUMES – Création 2010- 15 au 25 avril – Jeudi à 19h30, vendredi et samedi à 20h30,, dimanche à 16h – 20 € – tarif réduit 15 € – Villette jeunes (moins de 26 ans) 12 € – abonné 14 €- Grande Halle de la Villette – Métro Porte de Pantin- 01 40 03 75 75 – www.villette.com

Conception : Mathurin Bolze – Avec : Mathurin Bolze, Tsirihaka Harrivel, Tom Neal, Maroussia Diaz Verbèke, Erwan Ha Kyoon Larcher –Scénographie : Goury
c) Christophe Raynaud de Lage

Infos pratiques

Anne Brochet travestie par Lambert Wilson dans « La Fausse suivante »
Le Ballet de l’Opéra National du Rhin chorégraphié par Lucinda Childs
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

5 thoughts on “Du goudron et des plumes-Critique: L’envolée magistrale de Mathurin Bolze”

Commentaire(s)

  • Superbe spectacle à couper le souffle. On pense aux radeaux de la méduse, à LOST, au Titanic, à Robinson Crusoé, à 20 000 lieux sous les mers, et aussi à Joseph Nadj…. tout ça sous la grande halle de la Vilette, grâce à la maestria de 5 danseurs hors du communs et à la dinguerie du metteur en scène.
    A voir d’urgence.

    avril 18, 2010 at 15 h 10 min
  • Esther

    ce spectacle est une grande claque! enorme!

    avril 18, 2010 at 20 h 38 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *