Danse

O Tango en tournée

16 novembre 2010 | PAR Elise Arnould

Les danses à deux reviennent sur le devant de la scène et certaines en profitent plus que d’autres. C’est le cas de la salsa mais aussi du tango argentin. Popularisé par les films, les spectacles et les médias ce dernier continue son expansion.

O Tango vient tout juste de se terminer au Casino de Paris, la troupe quitte la capitale pour les routes de France. Une occasion pour les provinciaux d’attraper ce spectacle au vol et pour les Parisiens de partir un week-end se détendre.

Sur scène un orchestre dans la plus pure tradition des milongas. Mis en valeur au centre de la scène, une fois n’est pas coutume, cinq musiciens (deux violons, un piano, un bandonéon et une contrebasse) assurent le spectacle. Leurs morceaux sont biens choisis. On remarque une nette préférence pour Astor Piazzolla. Ils accompagnent deux chanteurs, JoseLuis Barreto (Narrateur) et Sandra Rumolino qui ont non seulement cette justesse et cet esprit tango mais qui plus est des voix qui se font l’écho profond des personnalités incarnées par les danseurs. Les deux chanteurs proposent une des déclinaisons possible du Tango avec justesse.

Autour d’eux, cinq couples choisis parmi les meilleurs d’Argentine.  Les dix danseurs semblent glisser sur scène enchainant figures et jeux de jambes si caractéristiques.  La seconde partie laissant plus de place aux solos s’avère plus virtuose et technique que la première partie. Au travers de la grande Histoire, nous découvrons l’autre, celle des petites gens, celles des amoureux. Une histoire somme toute banale, une trahison, une rupture et la fin. Elle qui le quitte, lui qui ne peut l’accepter.  Une histoire qui aurait pu en rester là mais nous sommes au cœur d’une tragédie. Le tango semble alors exacerber les passions et le refus de l’abandon se transforme en meurtre. Le tango canaille, le tango mondain, le tango rencontre s’est alors mué en tango vengeance.  Vient alors le regret, l’impossibilité de vivre sans elle, elle qui est toujours là qui s’insinue au détour d’un air de Tango, à la croisée d’un rêve dans les espaces ou folie et réel se mêlent, elle qui incarne la vie dans ce qu’elle a de plus tendre, de plus doux mais aussi de plus fort.

Toutes les informations pratiques sur la tournée ici.

Images du Show Victoria’s Secret
Ça tangue pas mal à Paris, premiers pas dans l’univers Tango
Elise Arnould

One thought on “O Tango en tournée”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *