Danse

Mai à Paris : un festival de danse

17 mai 2010 | PAR Alienor de Foucaud

Cette année, le moi de Mai est sous le signe de la danse. Deux importants festivals investissent la scène parisienne, tant dans les théâtres qu’en plein air. La danse contemporaine est mise à l’honneur avec des programmations riches en surprises et des invités d’honneur majeurs : un véritable sacre du printemps !

Au festival Seine de danse, les artistes et chorégraphes redonnent souffle au cadre gigantesque et écrasant du quartier d’affaires de La Défense. Du 25 au 30 Mai, près de 40 spectacles seront présentés en plein air et sous chapiteau avec plus de 100 artistes. On pourrait penser que l’univers de R.E.R et de costume-cravate de la défense, écrasant et anonyme, signe l’échec du mode de vie occidental. Et pourtant. La danse possède cette aspiration divine dont émanent toute la magie et la pureté d’un corps mis en mouvement. Seine de danse parvient ainsi à transformer le labyrinthe d’un méga-complexe commercial en un espace de création par la rencontre de l’humain et de l’urbain. Voici cinq ans que Valérie Hubier, chargée du développement de la danse par le Conseil général du département des Hauts-Seine, répond à la demande des élus : rendre cet art plus visible et accessible à tous. La dalle toute entière du parvis de La Défense est habitée par une danse in situ et ce quartier futuriste est désormais entre les mains de chorégraphes prêts à révéler le rêve de ces pierres froides.

Festival Seine de danse, du 25 au 30 Mai, Parvis de la Défense.

Cette année, Les Rencontres de Seine-Saint-Denis ne se résument pas à une programmation, aussi prometteuse soit-elle. Le festival irrigue tout le département avec stages et ateliers créatifs. Ici, le terme de Rencontres prend tout son sens. A la direction, Anita Mathieu ne se contente guère de proposer au public de 2010, une cinquantaine de rendez-vous avec une vingtaine de chorégraphes, dans onze lieux différents. Ce que le public ne voit pas, ou peu, est la série d’échanges avec la population, à travers le département. Plus de vingt ateliers sont proposés à tous afin de confronter son regard à l’expression artistique. C’est l’occasion d’explorer, à travers une expérience gestuelle, sensorielle ou créative, sa propre identité culturelle et sociale. Les Rencontres se situent ainsi sur le terrain de la résistance à la régression comportementale et communicative : « Il s’agit d’apprendre comment situer son corps, le lire, l’exposer concrètement, par exemple en traversant sa ville. »

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, jusqu’au 30 Mai.

La danse continue de bouger au mois de Juin avec le Festival June Events dirigé par la chorégraphe Carolyn Carlson qui propose une programmation de danse dans les théâtres de La Cartoucherie avec des spectacles, des performances et des rencontres  présentés, pour la plupart, pour la première fois à Paris et en France.

Festival June Events, du 1et au 13 Juin, danse à La Cartoucherie

Infos pratiques

5e jour cannois : la TJC confronté au genre du teen movie …
L’Affaire Dominici plaide pour un théâtre interactif
Alienor de Foucaud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *