Danse

Les Ballets de Monte-Carlo aux Chorégies d’Orange avec « Roméo et Juliette »

Les Ballets de Monte-Carlo aux Chorégies d’Orange avec « Roméo et Juliette »

15 juillet 2019 | PAR Raphaël de Gubernatis

Dominée par la statue d’Auguste Imperator, la scène du Théâtre antique d’Orange servira de cadre monumental à une très belle version de l’œuvre de Prokofiev, Roméo et Juliette, laquelle est de la main de Jean-Christophe Maillot, qui l’a conçue pour les Ballets de Monte-Carlo.

C’est un ballet qui a vu le jour en 1996 et qu’on redécouvre près d’un quart de siècle plus tard, dans toute son extraordinaire fraîcheur. Après quelques années de sommeil, il a été repris il y a quelques années à Monaco pour ressusciter ensuite, en juin 2016, devant l’Orangerie du Palais de Versailles. Aujourd’hui, il se déploie dans l’immensité du Théâtre antique d’Orange avec le même éclat que naguère, sans rien qui paraisse suranné ou obéissant à des modes passées.

Comme tous les ouvrages réussis, la solidité du Roméo et Juliette de Jean-Christophe Maillot est frappante. Et il était évident que pour instaurer la nouvelle politique artistique qui ouvre les Chorégies à la danse, et après ce pensum qu’a été la représentation du Guillaume Tell de Rossini, le directeur du festival ne pouvait effectuer de meilleur choix. Cet ouvrage des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Louis Grinda le connaît bien puisque ce Monégasque qui a pris en charge les Chorégies est également directeur de l’Opéra de Monte-Carlo.

Des décors d’Ernest Pignon-Ernest

Dans ce cadre imposant du Théâtre antique qui peut aussi bien écraser qu’exalter une chorégraphie, les décors originaux réalisés par Ernest Pignon -Ernest, aussi sobres que beaux, et dont les lignes épurées relèvent d’une esthétique intemporelle, ne changent pas. Ils sont simplement déployés de façon plus généreuse puisque la scène est ici extraordinairement vaste, d’une vastitude inconnue ailleurs. La chorégraphie, les entrées des danseurs en particulier, doit être évidemment adaptée à l’immensité du plateau. Pour les costumes, ceux conçus à l’époque de la création par Jérôme Kaplan demeurent indémodables et d’une élégance parfaite. Quant aux lumières subtiles et vivantes de Dominique Drillot, elles aussi seront savamment adaptées à la grandeur du décor de pierre.

Une chorégraphie parmi les plus belles

Enfin, au cœur de cet écrin très minéral, la remarquable chorégraphie de Jean-Christophe Maillot est là portée par le chef d’oeuvre de Serge Prokofiev.
C’est peu dire que plus de 20 ans après sa création, cette version de Roméo et Juliette demeure l’une des plus belles et des plus épurées qu’on n’aura jamais vues sur ce thème. Et si les artistes qui l’ont créée naguère (Bernice Coppieters, Paola Cantalupo, Gaëtan Morlotti, Chris Roeland), ne montent plus sur scène pour la défendre, leurs jeunes successeurs relèvent le défi avec un panache et une fougue qui contribuent à faire de ce ballet un enchantement.
Dans cette mise en scène tour à tour trépidante et lyrique, tout est savamment écrit et agencé de façon à soutenir l’attention sans relâche. Si la chorégraphie paraît si belle, si éloquente, c’est aussi qu’elle est encadrée par une dramaturgie nerveuse, sensible, conférant à l’ensemble de l’ouvrage une tension qui jamais ne faiblit. La partition de Prokofiev, l’une des plus somptueuses jamais composées pour un ballet, si puissante, si théâtrale, si fouillée, si éloquente qu’elle dicte quasiment la gestuelle à celui qui la met en scène, la partition de Prokofiev trouve ainsi dans la musicalité de la chorégraphie un écho qui jamais ne faiblit.

Roméo et Juliette, musique de Serge Prokofiev, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot, par les Ballets de Monte-Carlo.
Le mercredi 17 juillet 2019 à 21h30, Théâtre antique d’Orange dans le cadre des 150èmes Chorégies. Location : 04 90 34 24 24.

« Jean-Yves, Patrick et Corinne » ou l’aérobic au service de la danse contemporaine aux Hivernales
Franck Riester : « Nommer a une dimension symbolique que je ne minimise pas »
Raphaël de Gubernatis

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *