Danse

Grâce hivernale : ouverture du festival Faits d’hiver

13 janvier 2010 | PAR Ariane Lecointre

Quinze chorégraphes mettent en scène leurs créations pour le festival parisien de danses d’auteurs, du 12 janvier au 5 février 2010.

philippe-menard

Le festival Faits d’Hiver permet donc de voir des spectacles de Philippe Ménard, Eléonore Didier, Herman Diephuis, Les gens d’Uterpan, Félix Ruckert, Serge Ricci, Fabrice Ramalingom, Sylvain Pruenec, Thierry Baë, Pascal Allio, Raphaël Cattin, Nicolas Maloufi, Mille Plateux associés, Gaël Sesboué, et Viviana Main.

L’expression du corps se parfait dans la danse que le festival Faits d’hiver met à l’honneur. Le physique est magnifié dans l’intimité et avec une économie de moyens. Les thèmes sont éclectiques : sobriété et pudeur avec le spectacle « ! Kung solo » (Eléonore Didier), cri silencieux pour défendre la parole dans les milieux artistiques (Nocturne Démocratie) ou pure poésie de l’environnement et de l’instabilité mise en forme par Serge Ricci ( « Des arbres sur la banquise »).

Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la création elle-même, sur les rapports de scène, sur le danseur et le metteur en scène dont « Sei solo » (Raphaël Cottin), « On Pain & Presence » (Félix Ruckert), « Tout ceci (n)’est (pas) vrai » (Thierry Baë), « L’interprète ou le témoin de l’intime » ( Pascal Allio) ou encore « Une pièce démontée » (Mille Plateux associés).

Réservations et lieux des spectacles ici.

Documentaire : « Francis Bacon : l’homme et l’arène »
Du rose et du rouge : Catherine Major en France
Ariane Lecointre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *