Danse
Fattoumi et Lamoureux s’Expose(s) devant Sol LeWitt

Fattoumi et Lamoureux s’Expose(s) devant Sol LeWitt

12 juillet 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Jusqu’au 16 juillet, La Collection Lambert invite Hela Fattoumi et Éric Lamoureux, tous les deux à la tête de Viadanse, le CCN de Belfort. Expose(s) montre deux duos presque identiques mais que tout oppose dans la superbe salle aux lignes peintes par Sol LeWitt.

Ces deux duos ont la même durée et les mêmes motifs. On rit, on grimace, on se porte, on se bat, on rebondit, on s’apprivoise. La différence est que le premier est porté par deux femmes, Mariem Bouajaja & Chourouk El Mahati, et le second par deux hommes, Mohamed Chniti & Mohamed Fouad.

Les premières ont l’air de jumelles, habillées pareil, tee-shirt noir et pantacourt large à taille haute. Elles ont toutes les deux une longue tresse qui devient un support pour la danse. C’est bien connu les filles quand elles se chamaillent, elles se tirent les cheveux ! Leur danse est souple, longue. Elle devient très pertinente quand elle se transforme en pas de deux resserré, quand les corps s’encastrent.

Le mouvement emprunte au yoga et aux arts martiaux. Elles sont complices, nous font rire. L’énergie est tout autre pour le second duo, masculin donc.

Ils font peur, torses nus et en short. Quand ils s’approchent l’un de l’autre, on a la sensation qu’il vont s’entre-tuer. Ils se battent. Ils s’écrasent et ils se portent de façon martiale. Quand chez les filles le corps de l’une devenait comme un cadeau dans les bras de l’autre, là le rapport de force est tout autre. Leur lutte est, elle aussi, fluide et souple.

Expose(s) questionne avec efficacité nos représentations de la sororité et des masculinités. Pourquoi quand les filles hurlent cela sonne comme de la folie, quand le cri étouffé chez les gars apparaît comme de la colère. Au rythme efficace d’une musique tribale le spectacle prend tout son sens à la fin quand on comprend que nous avons surtout assisté à un quatuor.

Collection Lambert – Avignon 11, 12, 13 juillet: 19h 14, 15 juillet: 10h et 19h, le 16 juillet: 10 h

Tarif unique : 10€ Réservations: 06 40 82 26 61

[email protected]

www.billetweb.fr/ex-poses-collection-lambert

En partenariat avec les Hivernales – CDCN d’Avignon

Visuel : ABN

All Over Nymphéas: Les lignes chics d’ Emmanuel Eggermont à la mémoire de Raimund Hoghe
ONE SONG – Histoire(s) du Théâtre IV, Miet Warlop
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture