Musique

Tigran Hamasyan : Rencontre avec un prodige

Tigran Hamasyan : Rencontre avec un prodige

05 septembre 2011 | PAR Neil Saidi

Lors de son passage à Marciac à l’occasion de la 34ème édition du festival en août dernier, le pianiste Tigran Hamasyan a accepté de répondre aux questions de Toutelaculture.

TLC : Quel est ton regard sur le jazz d’aujourd’hui et ses évolutions ?

Tigran Hamasyan : Il se passe énormément de choses aujourd’hui dans le jazz, c’est une musique qui a évolué dans diverses directions très variées. Beaucoup d’artistes contribuent à ce renouvellement perpétuel en apportant des influences de toutes les musiques du monde et je ne peux que me réjouir de cette abondance créative.

Considères-tu ta musique comme étant du jazz ?

Je ne peux pas dire que c’est du jazz parce que ce n’est pas totalement vrai, ma musique est le fruit d’influences qui vont au-delà de la musique jazz. Bien sûr j’ai étudié le jazz et j’ai beaucoup été influencé par des musiciens tels que Thelonious Monk, John Coltrane, Art Tatum, Brad Mehldau, Keith Jarrett, Herbie Hancock, Chick Corea mais je suis également très influencé par la musique traditionnelle arménienne, la musique indienne, le rock, le métal et beaucoup d’autres encore.

Parmi les pianistes de la nouvelle génération, quels sont ceux  que tu écoutes ?

J’écoute des pianistes comme Brad Mehldau ou Craig Taborn.

Pourquoi avoir choisi le piano ? Etait-ce un vrai choix ?

Non effectivement ça n’a pas été un vrai choix, j’avais un piano à disposition, ça a donc été l’instrument le plus facile d’accès pour moi, c’est comme ça que j’ai commencé.

Heureusement pour nous ! Quel autre instrument aurais-tu voulu apprendre ?

J’aurais voulu apprendre la guitare, c’est un instrument qui démultiplie le champs des possibles, les possibilités créatives sont infinies et le son est magnifique. C’est ce que j’aime dans cet instrument.

As-tu des projets en cours ou y a-t-il certaines actualités dont tu aimerais nous faire part ?

J’ai récemment enregistré un disque entouré par le contrebassiste et violoncelliste suédois Lars Danielsson, le batteur Magnus Öström et le guitariste John Parricelli, une expérience formidable, le disque sortira au printemps 2012.

Birdy Nam nam sort un nouvel album le 19 septembre !
Quand le couvent devient hype … le Café A
Neil Saidi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *