Musique
TETRA, une collection de joyaux made in C2C

TETRA, une collection de joyaux made in C2C

05 septembre 2012 | PAR Olivier Handelsman

Pour leur premier vrai album (ou LP, « long play »), les DJ’s nantais de C2C 20Syl, Greem (Hocus Pocus), Atom et Pfel (Beat Torrent) ont mis le TETRA paquet. Ces surdoués du hip-hop et de la musique électronique viennent s’établir avec assurance dans les bacs, après quatorze ans de collaborations et d’albums vinyle.

Quadruples vainqueurs (2003-2006) des DMC World DJ Championships par équipe, championnat du monde de DJing en turntablism (en clair, une table et deux platines) ainsi que l’ITF (autre compétition) en 2006, le niveau de C2C n’est contestable par personne. Leur album très attendu, après un excellent EP de 6 titres nommé Down the Road, comporte neuf nouveaux morceaux aussi variés et maîtrisés les uns que les autres.

Cependant le quatuor (d’où TETRA) avait véritablement dominé son art dès son EP avec Down the Road, un blues à l’harmonica et la voix mixé et scratché à la perfection, et l’élégant F·U·Y·A, aux sonorités vocales et instrumentales (shamisen) japonaises, accompagnées de flûtes aériennes et d’un violon aussi lourd qu’émouvant. Deux des nouveaux titres viennent compléter cette tétralogie de la crème de la crème : l’inquiétant et puissant The Cell, ouverture magistrale à un album très réussi, et Le Banquet, fruit d’une collaboration avec leurs collègues DJ’s Netik, Rafik, Kentaro et Vajra (champions du monde DMC 2006, 2007, 2002 et 2011) ainsi que le groupe écossais de bhangra Tigerstyle, conclusion parfaite à l’enchaînement effréné qui précède F·U·Y·A.

Il demeure que les titres moins phares comme « Together » (hip-hop, avec le guitariste d’Hocus Pocus David Le Deunff et le rappeur Blitz the Ambassador) ou « Arcades » (patchwork de baroque et de 8-bit) s’écoutent sans risque d’allergie. Faut-il encore préciser que c’est un très bon album dans son ensemble ?

Deauville : Electrick children, ça swingue chez les mormons
« Nouvel art contemporain japonais » de Caroline Ha Thuc aux Nouvelles Éditions Scala
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

7 thoughts on “TETRA, une collection de joyaux made in C2C”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *