Musique
Steve Reich et Bang on a Can All-Stars à la Cité de la Musique, tentative de chronique répétitive (04/07/2012)

Steve Reich et Bang on a Can All-Stars à la Cité de la Musique, tentative de chronique répétitive (04/07/2012)

05 juillet 2012 | PAR Eric Debris

Comment retranscrire le superbe concert que Steve Reich et Bang on a Can All-Stars ont donné dans le cadre du festival Days Off à la Cité de la Musique si ce n’est par cette tentative de chronique répétitive…

Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,
Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,
Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,
Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,
Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,
Steve Reich porte une casquette et tape dans ses mains,

Steve Reich est derrière l’ingénieur du son,

Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Ashley Bathgate est aux violoncelles,
Contrepoint

Steve Reich est derrière l’ingénieur du son,

David Cossin et son double vidéo jouent de l’échantillonneur,
David Cossin et son double vidéo jouent de l’échantillonneur,
David Cossin et son double vidéo jouent de l’échantillonneur,
David Cossin et son double vidéo jouent de l’échantillonneur,
David Cossin et son double vidéo jouent de l’échantillonneur,
Shiva !

Steve Reich derrière la console de mixage attend bien sagement que l’entracte se termine,

Derek Johnson joue « Nagoya Guitars », Mark Stewart aussi,
Mark Stewart joue « Nagoya Guitars », Derek Johnson aussi,
Derek Johnson joue « Nagoya Guitars », Mark Stewart aussi,
Mark Stewart joue « Nagoya Guitars », Derek Johnson aussi,
Derek Johnson joue « Nagoya Guitars », Mark Stewart aussi,
Steve Reich est derrière l’ingénieur du son et donne des indications,
Derek Johnson joue « Nagoya Guitars », Mark Stewart aussi,
Mark Stewart joue « Nagoya Guitars », Derek Johnson aussi,

Steve Reich est derrière l’ingénieur du son,

Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
Les clarinettes jouent, Evan Ziporin aussi,
New York !

Steve Reich est derrière l’ingénieur du son,

2×5… ou 2×6…
Evan Ziporyn piano, Vicky Show piano,
Robert Black basse,
Mark Stewart guitare, Derek Johnson guitare,
Eduardo Leandro batterie,
2×5… ou 2×6…
Evan Ziporyn piano, Vicky Show piano,
Robert Black basse,
Mark Stewart guitare, Derek Johnson guitare,
Eduardo Leandro batterie,
2×5… ou 2×6…
Steve Reich est derrière l’ingénieur du son et donne des indications,
2×5… ou 2×6…
Evan Ziporyn piano, Vicky Show piano,
Robert Black basse,
Mark Stewart guitare, Derek Johnson guitare,
Eduardo Leandro batterie,
2×5… ou 2×6…

Steve Reich est sur scène et salue.
Le public applaudit, moi aussi.
Steve Reich est sur scène et salue.
Le public applaudit, moi aussi.
Steve Reich est sur scène et salue.
Le public applaudit, moi aussi.

 

Chanteur du groupe Metal Urbain et inventeur de l’électropunk, Eric Debris est également revenu à ses premières amours des Beaux Arts avec le graphisme. Célébrissime pour ses couv’ d’albums cultes récemment montrées au cœur de la grande exposition « Europunk », Eric Debris connaît un succès de plus en plus grand à l’International avec ses « PhotoGraphies ». A suivre sur son site d’artiste.

 

photo : Steve Reich © Jeffrey Harmann
note : Dans le programme riche d’hier soir, avait lieu la création française de la pièce de Steve Reich 2×5.

Les aquarelles et gouaches d’Eugène Isabey au Louvre
En 2012, grâce à Louboutin Cendrillon a des souliers aux semelles rouges !
Eric Debris

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *