Musique

René Koering quitte avec amertume le Festival de Montpellier

René Koering quitte avec amertume le Festival de Montpellier

02 août 2011 | PAR Morgane Giuliani

Créateur et directeur du festival de Montpellier depuis 27 ans, René Koering ne sera pas renouvelé dans ses fonctions pour la prochaine édition. Une décision qu’il affirme être politique.

Il déclare en effet : « Georges Frêche avait décidé que je resterai jusqu’en 2014, c’est à dire à la fin de son mandat. Il est décédé et on me fout dehors parce que j’étais un de ses proches. »

Il se déclare d’autant plus amer qu’il estime avoir réussi à faire de ce festival un évènement incontournable, ayant fait venir de grands noms tel Rostropovitch dès 1985 mais aussi rendu célèbres de nouveaux talents comme Roberto Alagna à l’époque et ce, malgré « le plus petit budget de France (3  millions d’euros) », déclarant : « On a commencé avec 30.000 spectateurs. On a fait plus de 120.000 cette année. On ne peut pas dire que j’ai raté mon coup. »

En juin dernier, lors d’un entretien sur lestroiscoups.com, il a déclaré travailler sur « un opéra pour Monté-Carlo pour l’année prochaine » et avoir « beaucoup de commandes en attente. » La retraite n’est donc pas encore en vue pour l’ancien directeur de l’orchestre et de l’opéra de Montpellier (dont il a démissionné en 2010) et par ailleurs toujours à la tête de la musique de Radio France.

 

Nomination d’Anne Tanguy à la direction de la scène nationale de Besançon
Sorties ciné de la semaine (03/08/2011)
Morgane Giuliani

One thought on “René Koering quitte avec amertume le Festival de Montpellier”

Commentaire(s)

  • J. Petit

    Votre article n’est pas très précis, R. Koering n’est plus directeur de la musique à radio france depuis quelques années (2005 !) …

    août 2, 2011 at 14 h 39 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *