Musique

Reggae Sun Ska festival du 5 au 7 août

03 août 2011 | PAR Jerome Gros

Cette année, la 14e édition du Reggae Sun Ska festival se déroulera du 5 au 7 août à Pauillac, dans le Médoc. Cette édition regroupe des artistes talentueux évoluant dans le monde du reggae, du dub ou du dancehall.

Cette année, le festival-off a débuté dès le 14 juillet puisque du 14 au 31, Takana Zion et le kaya natural sound system ont écumé les plages de la région pour y distiller leur son. Mais ce n’est pas fini ! Deux projections du film « Le Premier Rasta » de Hélène Lee seront proposées, le 2 et le 6 août (la réalisatrice participera à cette deuxième projection). Toutes les informations concernant le festival-off ici.

Les hostilités commenceront à 17h le 5 août 2011. Pendant deux heures, différents groupes (allemands ou français) chaufferont le public à l’aide d’un son reggae/dub/dubstep. Puis, à 19h, ce sera le tour du mythique trio The Heptones, mené par Leroy Sibbles. Les trois chanteurs forment, notamment grâce à des voix extraordinaires, l’un des plus grands groupes jamaïcains et ce depuis plus de 40 ans. Et ce n’est que le début. Car cette première soirée très prometteuse rassemble de grands noms jamaïcains, anglais, allemands ou encore français. Les musiciens jamaïcains formant The Upsetters accompagneront leur compatriote Big Youth et l’anglais Mad Professor pour une session reggae/dub extraordinaire. L’autre grand nom de la scène anglo-saxonne n’est autre que LKJ, né en Jamaïque mais vivant au Royaume-Uni. Son style particulier se rapproche du dub poetry. Le collectif français Dub Incorporation viendra pour présenter son dernier album, Hors contrôle, sorti en hiver dernier ; le groupe Raggasonic sera aussi de la partie. Enfin, Seront présents Admiral T, le chanteur de dancehall guadeloupéen, Etana, la douce chanteuse jamaïcaine ou encore Andrew Tosh, l’un des fils de Peter.

Comme la veille, pauillac résonnera au son du reggae à partir de 17h. La première heure sera occupée par le DJ français Lieutenant Foxy. Les artistes français seront d’ailleurs privilégiés en ce jour puisque Broussaï et Danakil interviendront au cours de la soirée. Danakil passera même presque une heure trente sur scène pour présenter son dernier album, Echos du temps. Hibbert Toots sera présent accompagné des Maytals pour venir défendre leur statut de pères fondateurs du reggae (ils seraient les premiers à avoir utilisé le terme, dans la chanson « Do The Reggay » à la fin des années 60). Mais, en ce 6 août, la tête d’affiche sera certainement le chanteur allemand Patrice, dont le dernier album, One, est sorti fin 2010. Enfin, le chanteur guinéen Takana Zion, ou encore le chanteur jamaïcain Perfect représenteront une scène reggae plus contemporaine. A noter, la présence d’artistes australiens ou encore néo-zélandais.

A la différence des deux précédentes journées, celle du 7 août débutera à 15h et finira à 1h (au lieu de 4h30 les deux autres nuits). Et ce sera un artiste de hip-hop qui ouvrira le bal. Art Melody arrive tout droit du Burkina Faso pour défendre son dernier album sorti en mars, Zound Zandé (la déglingue). Si la soirée finit plus tôt, elle n’en est pas moins riche. Deux fils de Bob Marley chanteront au plus grand bonheur des fans : Ky-Mani et Stephen. Le premier, même s’il a créé un certain nombre de chansons reggae, est aussi un très bon rappeur (on peut citer la chanson « Ghetto Soldier »). Le deuxième possède une voix très proche de celle de son père, ce qui entraîne parfois des confusions à l’écoute de sa musique fortement influencée par ce dernier (mais l’artiste, talentueux, a imprégné sa propre marque dans ses chansons). Le chanteur du groupe américain Groundation, Harrison Professor Stafford, proposera son album solo enregistré en Jamaïque, Madness, très porté sur la situation israélo-palestinienne. Enfin, de nombreux artistes de la scène contemporaine seront présents comme Romain Virgo, Gappy Ranks (qui connaît un immense succès en Grande-Bretagne depuis un an), Burro Banton, Richie Spice, Joseph Cotton, ou encore le représentant de la scène Nu-Roots, Luciano, « The Messenger ».

Pour 30€ la journée, 75€ le pass 3 jours, le Reggae Sun Ska est l’un des deux festivals reggae en France à ne pas manquer cet été avec le Garance Reggae Festival. Toutes les informations complémentaires et la programmation exacte sont disponibles sur le site du festival : ici. Les informations concernant l’accès au festival sont ici.

Le TRX, un nouveau sport venu des US et qui vous fera ressembler à Spiderman
Ce que l’on peut lire dans l’air de Dinaw Mengestu
Jerome Gros

2 thoughts on “Reggae Sun Ska festival du 5 au 7 août”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *