Musique

Portishead fidèles à eux-mêmes

Portishead fidèles à eux-mêmes

11 janvier 2011 | PAR Benoit Dabout

Le groupe anglais démontre une fois de plus qu’ils sont à part dans le paysage musical. Considérés comme des génies ou alors tout à fait le contraire, le groupe a fait parler de lui.

« Il n’y aura PAS de téléchargement gratuit. Il n’y aura PAS de morceau bonus. Il n’y aura PAS de remixes. Il n’y aura PAS de vidéos de studio. Il n’y aura PAS de contenu additionnel. Il n’y aura PAS de partenaire commercial. Il n’y aura PAS de ligne de vêtements. Il n’y aura PAS de photos dans les tabloïds. Il n’y aura PAS d’édition spéciale à £25. Il n’y aura PAS de street team. Il n’y aura PAS de MySpace. Il n’y aura PAS de producteur de renom. Il n’y aura PAS de Twitter. PAS de concert pour la presse/les blogs. Il n’y aura PAS de session acoustique. Il n’y aura PAS de rencontre de presse. Il n’y aura PAS de version edit. Il n’y aura PAS de versions exclusives à iTunes. Il n’y aura PAS de lancement pour la presse. Il n’y aura PAS de version asiatique. Il n’y aura PAS de choses pour la radio. »

Les mots de Geoff Barrow, leader de Portishead, sur Twitter ne manquent pas d’originalité. Nous savons donc qu’un album est en préparation, le quatrième de la formation. Mais c’est tout ! Rien de nouveau.

En guise de conclusion, Geoff Barrow ajoute « Juste la musique et nous ».

On ne sait pas à quoi s’attendre. Si c’est du même acabit que le tube Glory Box, le groupe peut se permettre de nous faire saliver.

Est-ce un coup de pub murement réfléchi ou alors un simple retour aux sources ?

Le Festival Chorus du 12 au 20 mars 2011
Soixante ans d’Afrique du Sud dans l’objectif de David Goldblatt à la Fondation Henri Cartier-Bresson
Benoit Dabout

Une réflexion sur « Portishead fidèles à eux-mêmes »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *