Musique

Manu Larrouy : deux soirs au Sentier des Halles

07 octobre 2009 | PAR Mikaël Faujour

Révélé au début de l’année sur la foi du chouette single « Un mec à la cool », Manu Larrouy sera mercredi et jeudi soirs en concert au Sentier des Halles.

C’est au début de cette année qu’est sorti « Un mec à la cool », titre phare de l’album homonyme. La chanson – et son clip délicieux (voir ci-dessous) – a eu un petit succès très mérité. Dans une France où le cynisme de droite et la lâcheté de gauche laissent une société en déréliction, sa chanson pleine d’un humour piquant et insolent tombe à pic. Elle a quelque chose de gentiment féroce et intelligemment engagé, dans un pays où les licenciements collectifs et les grèves ne conduisent à rien – « juste une France qu’a les boules ». Cet air légèrement détaché – entre Souchon et Dutronc – du gars à qui on ne le fait pas, mais qui ne verse pas dans le cynisme en vogue et son clip rigolo où le beau brun expose clairement à qui va sa préférence le rendent très sympathique.

mlarrouy-c2abyannorhan-15

Il a roulé sa bosse et n’est pas un jeune premier, fraîchement émoulu du profus vivier de la chanson française. Si l’information de Wikipedia est juste, Manu Larrouy aura 35 ans le 19 octobre. Un bon âge pour devenir célèbre sans attraper le melon.

Et chanter sa vision du monde à hauteur d’homme… non à hauteur d’ISF comme un Michel Sardou dans son immense appartement du XVIe arrondissement (pour nanardesque mémoire, c’est par ici). Ce qu’il fait avec son album Un mec à la coule qui, sans avoir l’immédiateté du single-phare, offre quelques beaux instants, comme la comptine douce-amère « Il y a » aux airs d’inventaire à la Prévert, ou « Le Dernier mot ». Entre Pep’s et Renan Luce, Manu Larrouy s’avère un plaisant chansonnier, dont les chansons pop/folk, sans être durablement mémorables, ont du charme. Il est à parier que c’est surtout sur scène – comme souvent avec la chanson française – que l’artiste brille le mieux.

Il se produira ce mercredi 7 et jeudi 8 octobre sur la scène du Sentier des Halles. L’occasion de découvrir ce nouveau talent… et de voir s’il sera l’homme d’un titre ou un possible nouvel auteur-compositeur-interprète sur qui il faudra compter.

Sentier des Halles – 50, rue d’Aboukir, Paris IIe
Prévente : 12€ ; sur place : 15€


Pascale Picard à l’Olympia le 2 novembre
Dvd : Quand Louis Malle fait du Woody Allen
Mikaël Faujour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *