Musique
[Live Report] Les Nuits Secrètes, Nuit 3

[Live Report] Les Nuits Secrètes, Nuit 3

05 août 2013 | PAR Audrey Chaix

2013-08-05 00.32.10Troisième et dernière journée pour Les Nuits Secrètes : grâce au temps magnifique, le festival a fait le plein pour finir en beauté. Orelsan, Mesparrow, Don Cavalli ou encore Les Innocents : il y en a pour tous les goûts ce dimanche entre la Grande Scène, le Jardin, la Bonaventure et les Parcours Secrets…

En arrivant, cap sur la Bonaventure pour le concert choc de ce week-end : Les Innocents, reformés après 15 ans d’absence des ondes et des scènes françaises. La salle affiche complet, et pourtant, il  y a de la place pour être à son aise – et heureusement, car la chaleur est tropicale. JP Nataf et Jean-Christophe Urbain, juchés sur des chaises, savourent le plaisir d’être là et de retrouver leur public. Il y a des fans de longue date, qui connaissent leurs chansons par cœur, et puis un public plus neuf, venu par curiosité et aussi parce Les Innocents, ce n’est pas rien. Le concert est en acoustique, l’ambiance est sage, le public s’anime lorsque les deux compères jouent leurs grands tubes, comme « L’Autre Finistère » ou encore « Colore ».

2013-08-04 20.12.00

A peine sortis de la Bonaventure, cap sur le centre-ville d’Aulnoye-Aymeries : nous avons rendez-vous avec un bus pour un Parcours Secret. Le trajet n’est pas très long, notre destination est dans Aulnoye-Aymeries même. Le chauffeur du bus fait malicieusement quelques tours de rond-point pour désorienter un public qui ne s’en laisse pas conter si facilement, l’ambiance est bon enfant. On arrive au lycée technique Jeanne d’Arc. Dans une vaste salle de cours, la scène est placée au fond, deux rangs de chaises se font face. Sur le mur, un poster est déployé : ce sera la Chicha Libre ! Un musicien se lève d’une des chaises, invite le public à claquer des mains, puis à se lever pour danser. Pendant une heure, aux rythmes d’une cumbia psychédélique, on n’en peut plus de danser, et ça fait du bien.

2013-08-04 21.46.24

Retour au Jardin pour écouter la voix de bluesman de Don Cavalli, un Français aux accents du sud des Etats-Unis indéniables. Une ballade rockabilly que l’on croirait sortie de la BO des films de hobos américains. Au crépuscule, assis contre le tronc des arbres du Jardin, on se croirait presque le long d’une voie de chemin de fer d’Alabama.

2013-08-05 00.28.39Ce petit interlude, entre blues et gospel, est le prélude parfait à l’explosion scénique qui va suivre, avec Shantel & Bucovina Club Orkestrar. Né en Allemagne, d’origine roumaine, Shantel, DJ de son état, s’est entouré de 8 musiciens de l’Est pour constituer une formation musicale que l’on croirait tout droit sortie des films de Kusturica. Avec des titres comme «  Disko Partizani« , « Disko Boy » et même une étonnante reprise de « Luverly » du musical My Fair Lady  qui pointe le bout de son nez au milieu de la chanson « Super Bad Day », le groupe met le feu au Jardin, dans un grand moment de fête qui résume bien, somme toute, l’ambiance de ces trois jours passés sous le soleil de l’Avesnois. C’est décidé, l’an prochain, on reprendra le chemin des Nuits Secrètes !

Photos © AC

Les festivals du mois d’Août à Bruxelles
Here comes the new Doctor !
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *