Spectacles
Les festivals du mois d’Août à Bruxelles

Les festivals du mois d’Août à Bruxelles

05 août 2013 | PAR Yaël Hirsch

 

Toute La Culture était en Belgique en juillet pour le Dour Festival. Au mois d’Août, la capitale, Bruxelles, vit au rythme de plusieurs grands évènements culturels. Petit point.

brussels summer festivalLe Brussels Summer Festival : Armé d’une guitare le Manneken Pis de l’affiche de ce festival qui a lieu du 9 au 18 août dirige son instrument vers une programmation diverse et alléchante. Au programme l’on trouvera aussi bien le mythique et local Arno, le belgi-cool Puggy, le rap de Sextion d’Assaut, la chanson de Damien Saez qui ouvre le bal ou des grands noms internationaux comme Madness ou Absynthe Minded. Côté platines Miss Kittin et Paul Kalkbrenner envoient du lourd et côté scène indé, Didier Wampas, Maissiat, Melanie Di Biasio ou An Pierlé réjouiront les mélomanes les plus pointus. Le tout est concentré en trois lieux royaux d’une fière monarchie : la cour du Palais royal pour les têts d’affiches, le Mont des arts pour l’électro et le magic Mirror pour les concerts plus intimistes. Toutes les infos sur le site du Brussels Summer festival.

classissimoPendant peace et classique de ce festival pop et rock, le Manneken Pis de Classissimo pointe son délicat archet vers le théâtre royal du Parc du Bruxelles où auront lieu les concerts du 8 au 17 août. Le piano sera l’instrument clé de ce festival, avec pour la soirée inaugurale de jeudi Maria Joao Pires et Julian Libeer. Toutes les infos sur le site de Classissimo.

Toujours côté musique, le festival Feeërien est en plein air et offre gratuitement pour la 24ème année, du 26 au 30 août,  du folk authentiques avec des artistes américains intransigeants comme Sam Amidon et Juliana Barwick. Partie prenante du Feeërien, « Boterhammen in het Park » les grands noms de la chanson néerlandophone dont Roy Aernouts et Jan Swerts.

bruxellons!Côté théâtre, le festival populaire « Bruxellons! » qui a commencé le 12 juillet se poursuit jusqu’au 7 septembre au Château du Karreveld avec 26 spectacles qui mêlent classiques (Wilde),  humour (textes de Pierre Desproges, Bruno Coppens), boulevard (Le canard à l’orange, « Toutou » de  Daniel et Anès Besse), auteurs contemporains (David Hare) et jeunesse.

Les derniers jours de Bruxelles Les bains (l’équivalent bruxelois de Paris Plage) s’accompagnent de concerts à 5 euros à la croisetteke (Quai des Péniches, 1000 Bruxelles, 1000 Brussels), tous les soirs jusqu’à 2h et dans l’après-midi le week-end. Jusqu’au 11 août.

Et pour la danse, il ne faut pas manquer le festival international qui se déroule du 16 au 31 août à la chapelle des Brigittines, superbe lieu transformé depuis 1999 en « Centre d’Art contemporain du Mouvement et de la Voix de la Ville de Bruxelles ». Parmi la  quinzaine de spectacle à la pointe de la création contemporaine : les décompositions du mouvements de Tomeo Vergés et la Compagnie Man Drake avec « Anatomia publica », une digression dansée sur le verrou de Fragonard par Gaëlle Bourges et l’association Os, les mouvements arachnéens de « Press » (Pierre Rigal/cie dernière minute) et -insight-
d’Emmanuelle Vo-Dinh. Petite rue des Brigittines,  11000 Bruxelles.

Arizona Tom de Norman Ginzberg : le mythe du grand Ouest i(nt)ronisé
[Live Report] Les Nuits Secrètes, Nuit 3
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture