Musique

[Live Report] Les Nuits Secrètes 2015, vendredi 31 juillet

[Live Report] Les Nuits Secrètes 2015, vendredi 31 juillet

01 août 2015 | PAR Audrey Chaix

Pour la 14e année consécutive, Aulnoye-Aymeries, petite ville paisible du Nord de la France, se transforme, le temps d’un weekend, pour accueillir les Nuits Secrètes. Un festival à taille humaine, une programmation de qualité, une ambiance agréable et conviviale, et des secrets … autant d’ingrédients qui ont fait la réussite du festival au cours des années. D’ailleurs, il n’y a déjà plus de places pour le Jardin le samedi soir. Retour sur une première soirée qui a parfaitement lancé les festivités du weekend.

La tête d’affiche de la soirée était sur la Grande Scène (gratuite) pour ce premier soir : le groupe The Dø faisait son retour à Aulnoye-Aymeries après sa venue au festival en 2009. Ambiance électrique à la tombée de la nuit pour fêter cela, et il faut dire que Olivia Merilahti et Dan Levy ne font pas les choses à  moitié lorsqu’il s’agit d’occuper la scène et d’entraîner le public dans la danse : dès les premières notes du célèbre On My Shoulders, la foule rassemblée devant la Grande Scène se trémousse avec enthousiasme  au son de la voix magnifique de Merilahti.

Avant The Dø, le public de la Grande Scène avait pu se mettre en jambes avec les Belges de Balthazar. Qui n’en sont pas non plus à leurs premières Nuits Secrètes, on les avait vus à Aulnoye-Aymeries il y a sept ans. Quatre garçons, une fille et une musique rock, pour prouver une fois de plus que la Belgique est pourvoyeuse d’excellents rockeurs (on avait déjà vibré ici même aux sons de School is Cool et de dEUS). Costumes et fond de scène tout en élégance pour un rock très chic, qui a enthousiasmé un public de plus en plus nombreux en ce début de soirée entre chien et loup.

Dépaysement total alors que nos pas nous mènent vers le Jardin, ce lieu caché au milieu d’arbres où l’on a vu plus d’une belle nuit secrète … Boris Brejcha, un DJ allemand, officie derrière ses platines, la tête affublée d’un étrange couvre-chef qui le fait ressembler au bouffon du roi. Minimale précise qui évoque sans conteste les boîtes de nuit berlinoises dans des friches industrielles – on pense à Paul Kalkbrenner. Ce n’est pas forcément notre came, mais c’est une bonne transition entre la soirée et la nuit, qui se poursuivra, pour les plus fêtards, à la Bonaventure.

Pour nous, ce sera retour à Lille afin d’être frais et dispos pour le lendemain, avec, au programme : Asaf Avidan, Jeanne Added, Fauve et bien d’autres ! D’autant plus que la météo s’annonce clémente …

 

Photos : © AC

Infos pratiques

Théâtre des Béliers
Festival Songes d’été
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

One thought on “[Live Report] Les Nuits Secrètes 2015, vendredi 31 juillet”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *